4 C
Londres
samedi, novembre 27, 2021

“les applications qui sont mises en place pour gérer la

- Advertisement -spot_imgspot_img
- Advertisement -spot_imgspot_img

Samedi 23 octobre, il était un peu moins d’un millier à manifester dans les rues de Papeete. Pour la défense de la souveraineté mais aussi contre l’obligation vaccinale. Le député du Tavini, Moetai Brotherson, était l’invité du journal télévisé. Il est revenu sur cet évènement.

Polynésie la 1ère (MLSF), Stéphane Ratinaud

Publié le 24 octobre 2021 à 11h05,

mis à jour le 24 octobre 2021 à 11h07

Samedi matin, 800 personnes étaient dans la rue malgré un temps incertain avec comme mot d’ordre : la défense de la souveraineté du peuple polynésien. Le Tavini est à l’origine cette marche. Parmi les manifestants, il y avait également des personnes qui marchaient pour protester contre l’obligation vaccinale. 

Une convergence qui n’a pas été recherchée par le parti indépendantiste, selon Moetai Brotherson, député du Tavini, qui était l’invité du journal télévisé de Polynésie la 1ère. “En Europe et un peu partout dans le monde, on le voit, il y a des mouvements de personnes qui peuvent craindre pour leur liberté (…) Je suis informaticien de formation, je peux dire qu’aujourd’hui les applications qui sont mises en place pour gérer la situation sanitaire me posent question en tant qu’informaticien parce que c’est aussi un moyen de savoir où vous êtes à tout moment”. 

 

partager l’article

- Advertisement -spot_imgspot_img
Latest news
- Advertisement -spot_img
Related news
- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici