3.5 C
Londres
samedi, novembre 27, 2021

Covid-19 : une nouvelle étape dans la rentrée des écoles primaires

- Advertisement -spot_imgspot_img
- Advertisement -spot_imgspot_img

Ils ont retrouvé leurs camarades de classes ! Les écoliers du Grand Nouméa ont fait leur rentrée ce lundi matin. Dans le Nord, certaines écoles commencent aussi à accueillir les tout-petits. Un retour en classe dans le respect des gestes barrières.

Louis Perin et Marguerite Poigoune (Caroline Moureaux)

Publié le 25 octobre 2021 à 17h30,

mis à jour le 25 octobre 2021 à 19h52

Retour à l’école ce lundi 25 octobre pour une partie des 23 000 écoliers du Grand Nouméa et de la province Nord. Après les collégiens et lycéens il y a deux semaines, après les enfants des Îles et des écoles du Sud hors agglomération la semaine dernière, place au retour sur les bancs des écoles élémentaires des derniers élèves. La rentrée s’effectuait ce matin en demi-groupe et dans le respect de mesures sanitaires strictes.

Joie de se retrouver à l’école Frédéric-Surleau de Nouméa

Une rentrée des classes particulière pour les enfants de l’école primaire Frédéric-Surleau, de Nouméa ce matin, Covid oblige. Mais le protocole sanitaire n’a pas entaché pas la joie des écoliers.
” Ça nous rend heureux parce qu’on revoit nos copains et nos copines” commente cette jeune élève. 
Cette école, à l’image des établissements de Nouvelle-Calédonie adapte sa rentrée. Sens de circulation, masque à partir du CP et lavage de mains régulier. Egalement au programme des récréations alternées, les enfants ne sont jamais mélangés avec les autres classes.  

©NCla1ère

Et afin de respecter les jauges, la moitié des élèves seulement sont invités à rejoindre les classes. 120 sur 250 habituellement.
” Nous avons choisi en priorité de faire le groupe A avec les fratries, et jeudi, les autres élèves” explique Valérie Vergès, la directrice de l’école Frédéric-Surleau. 
Alors que l’absentéisme est toujours toléré dans les établissements scolaires, plus de 80 % des élèves étaient présents ce matin à l’école Frédéric-Surleau. 

Le reportage de Louis Perin et Claude Lindor 

©nouvellecaledonie

Aucun élève à l’école de la DDEC à Téouty

En province Nord, la rentrée officielle est prévue ce mardi 26 octobre, à partir du CP. Les classes seront séparées en deux groupes. Les enfants iront à l’école une semaine sur deux. Pas de rentrée encore en revanche pour les maternelles et les écoles dites de proximité. 
Seuls les établissements primaires de la DDEC (direction diocésaine de l’école catholique) ont ouvert ce lundi dans le Nord, pour recevoir les élèves. Mais beaucoup d’élèves manquent à l’appel. De nombreux parents sont toujours réticents de renvoyer leurs enfants en classe, par crainte d’attraper le Covid et de le ramener à la maison. 
C’est le cas à l’école primaire de Téouty à Ponérihouen où aucun des 50 élèves de la maternelle jusqu’au primaire n’était présent ce matin. Et pourtant, l’établissement était ouvert, et le personnel présent. 
“Nous sommes prêts depuis quinze jours. On prépare les classes, les protocoles, pour pouvoir accueillir normalement tous les enfants” explique Yvana Doï, co-directrice. “Mais pas un seul élève”. 

Aucun élève en cours ce lundi 25 octobre à l’école de Téouty

©Marguerite Poigoune

Comme dans d’autres établissements du pays, la crainte que les enfants soient contaminés par le virus du Covid est toujours présente. Les parents l’ont clairement dit aux responsables de l’établissement, lors d’une réunion. 
Les transports scolaires ne reprennent le service qu’à partir de ce lundi soir. Cela pourrait être aussi l’une des raisons de l’absence des élèves, selon la co-directrice. L’équipe éducative a tout de même préparé le protocole sanitaire au sein de l’établissement. 
” L’espace d’accueil a été délimité pour accueillir le cycle 1, le cycle 2, le cycle 3. Les maîtresses sont là pour accueillir les enfants et chacune récupère ses élèves et après remonte dans sa classe” explique Yvanna Doï. “On demande aussi aux enfants de respecter les distanciations dans la cour. Les enfants auront leur masque tout le temps en classe. On demande aux parents de fournir pour chaque élève deux masques, un pour le matin, un pour le soir, pour respecter les gestes barrières en classe”. 

Même au collège, aucun des 35 élèves n’est retourné en classe depuis deux semaines. En attendant, la continuité pédagogique est toujours assurée.
Le reportage de Marguerite Poigoune 

 

- Advertisement -spot_imgspot_img
Latest news
- Advertisement -spot_img
Related news
- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici