4 C
Londres
samedi, novembre 27, 2021

Sominn kréol : kel place pou nout kozé zordi ?

- Advertisement -spot_imgspot_img
- Advertisement -spot_imgspot_img

Ce lundi 25 octobre 2021 débute la semaine créole. Lancée en 1983, son but est de mettre nout kozman et kiltir kréol à l’honneur. L’occasion aussi de s’intéresser à l’évolution et la place du créole dans notre société.

Adjaya Hoarau

Publié le 25 octobre 2021 à 15h25,

mis à jour le 25 octobre 2021 à 15h32

Ti lamp ti lamp, le créole évolue, traverse le temps, les générations, sans prendre une ride. Bien au contraire. En 2014, le créole réunionnais a acquis le statut de langue régionale et est enseigné dans les écoles et étudié à l’université de La Réunion. Ce lundi 25 octobre commence la semaine créole. Elle est l’occasion de s’intéresser aux évolutions du créole réunionnais.

Une bascule nette vers le bilinguisme

En li ou en lu, dan la kaz ou dan chemin na poin d’problème pou koz kréol. Mais quand i rent dan bureau ou dan la classe, c’est souvent le français qui prend le relais. En près de dix ans, l’étude de Sagis et pour Lofis la Lang Kréol La Rényon constate une “bascule générationnelle nette vers le bilinguisme”. Kan i koz fransé, kréol i res pu pandiyé. Bientôt, français et créole devraient mieux vivre ensemble.

En 2009, 19% des personnes interrogées estimaient parler bien créole et mieux créole que français, elles sont 39% en 2021. Pour Franky Lauret, agrégé en langue créole, l’objectif “c’est que toute La Réunion soit bilingue.”

(Re)voyez le reportage d’Olivier Murat et Laurent Josse :

La somen Kréol est lancée à La Réunion. Est-ce que zot y koz kréol tous les jours ? Reportage

Quelle place pour le créole sur les bancs de l’école ?

Ce lundi 25 octobre 2021, la rentrée se fait en créole dans les établissements scolaires de l’île. Depuis le 8 avril dernier, une Loi Langues Régionales vise à favoriser l’enseignement « immersif » des langues régionales.

Récemment, l’obtention de l’agrégation de Laurence Daleau en juin 2021 et de celle de Francky Lauret en juillet 2020 est une étape importante pour le rayonnement du créole réunionnais. Ils deviennent ainsi des référents incontournables pour faciliter l’apprentissage de notre langue régionale au sein de l’Education Nationale. Tant sur le plan pédagogique qu’administratif.

La politique académique lé claire : Nous lé pu dan une école le siècle dernier. Aujourd’hui le marmay i arriv avec son langue créole, son langue nou occupe ali et nou avance ensemb.

Franky Lauret, agrégé en langue créole

 

(Re)voyez l’interview de Franky Lauret dans le journal de Réunion La 1ère :

Francky Lauret : professeur agrégé de Kréol

L’étude de Sagis et Lofis Lang Kréol La Rényon démontre aussi une large évolution des mentalités au sujet de l’enseignement du créole en classe. En 2009, 61% des personnes interrogées indiquaient être « pour le créole à l’école ». En 2021 ils sont 81%.

L’étude montre aussi un engouement pour l’apprentissage de l’histoire et de la culture de La Réunion. Entre 91 et 96% des personnes interrogées ont déclaré être “pour des cours sur l’histoire réunionnaise”. Entre 67 et 72% d’entre eux sont “tout à fait d’accord”.

Fred Espel, que l’on appelle parfois l’homme au violon bleu, est une figure de la musique locale. Ce lundi 25 octobre, il était dans une classe de lycée à Saint-André pour partager son goût pour la musique locale. Aussi au programme : des ateliers et des expositions. Des actions appréciées par les élèves.

Le séga et le maloya i pass avant tout. Après ou néna les autres i vient dérrièr, ou va aimer mais l’intensité sera pas pareil. Parce que depuis tan ti nou coné sa.

témoigne une élève du lycée Jean Perrin

(Re)voyez le reportage d’Henri-Claude Elma et Laurent Figon :

Débats, expositions, théâtres, ateliers : c’est la somen Kréol dans les écoles. Reportage à Saint-André

De nouvelles études

En 2007 et 2008-2009, Lofis la Lang Kréol La Rényon avait déjà réalisé deux enquêtes sur la langue créole à la Réunion. Elle actualise ses données avec une nouvelle enquête effectuée en 2021, avec Sagis.

Axel Gauvin, président de Lofis la lang kréol La Réunyon s’intéresse à la place du créole dans notre société. Il était ce matin dans la matinale de Cécile Thomas :

Parmi les questions posées : le créole est-il une langue ? Les classes bilingues français/créole : bonne ou mauvaise chose ? L’enseignement de l’histoire et la culture créole à l’école : êtes-vous pour ou contre ? En près de dix ans, les mentalités ont changé. Favorablement pour notre langue.

Regardez les précisions de Jean-Marc Collienne :

Jean-Marc Collienne : Somèn Kréol : créole en lèr

503 personnes ont été interrogées au total, en français et en créole. En 2009, à la question « le créole est-il une langue ? » 74% d’entre-elles avaient répondu « oui ». Elles sont 85% en 2021.

Avec le Dipavali, les commérorations de l’abolition de l’engagisme ou encore celles de l’esclavage, la sominn kréol lance la saison culturelle locale.

- Advertisement -spot_imgspot_img
Latest news
- Advertisement -spot_img
Related news
- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici