4 C
Londres
samedi, novembre 27, 2021

Les ex-enfants réunionnais de la Creuse lancent un concours de dessins sur

- Advertisement -spot_imgspot_img
- Advertisement -spot_imgspot_img

La FEDD, fédération des enfants déracinés des DROM célèbre le 20 novembre prochain à l’Hôtel de ville de Paris les 32 ans de la Convention des droits de l’enfant. L’association lance un concours de dessins et propose un extrait de pièce de théâtre sur les enfants réunionnais dits de la Creuse.

CB

Publié le 25 octobre 2021 à 14h34,

mis à jour le 25 octobre 2021 à 14h48

Il y a 32 ans, la Convention relative aux droits de l’enfant était adoptée par les Nations unies. Pour célébrer ce jour, la FEDD qui rassemble des ex-mineurs réunionnais de la Creuse a décidé d’organiser un événement à l’Hôtel de ville de Paris.

L’association a lancé un concours de dessins pour les 6-16 ans. Le thème : la convention des droits de l’enfant. Si vous ou l’un de vos proches souhaite participer, n’hésitez pas. Il suffit de remplir ce formulaire et de faire un dessin. La FEDD qui n’aime pas trop la compétition précise que tous les jeunes participants à ce concours recevront un cadeau.

Et pour ceux qui pourront se rendre à Paris à l’Hôtel de ville le samedi 20 novembre, ils pourront assister à la présentation d’un extrait d’une pièce de théâtre sur les enfants réunionnais dits de la Creuse. La pièce se nomme Tous les ciels. Elle a été imaginée et écrite par une troupe de Montpellier, le collectif V1. Fondé en 2019, ce collectif rassemble des “artistes aux parcours atypiques” et privilégie un “théâtre de l’intime”.

Pour Valérie Andanson, la porte-parole de la FEDD, avec cet événement les ex-enfants réunionnais de la Creuse entendent porter leur message “plus haut” et “combattre de manière générale pour les droits de l’enfant”.

Entre 1962 et 1984, 2015 enfants réunionnais ont été envoyés dans l’Hexagone sans l’avoir vraiment voulu. A l’époque, les responsables de cette politique estimaient qu’il fallait repeupler les zones rurales de l’Hexagone et qu’en transplantant ainsi des enfants de La Réunion, on luttait contre la misère localement et la “hausse inquiétante” de la démographie. Cette politique dénoncée par quelques fonctionnaires et journalistes courageux s’est avérée globalement désastreuse. Plusieurs enfants ont subi des maltraitances, des viols, de l’exploitation. De nombreux témoignages en attestent. Retrouvez ici tous nos articles sur les Réunionnais dits de la Creuse. 

 

- Advertisement -spot_imgspot_img
Latest news
- Advertisement -spot_img
Related news
- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici