15.2 C
Londres
samedi, mai 28, 2022

Découverte musicale : le voyage sonore de OJÛN

Si vous ne connaissez pas Ojûn, il faut aller écouter de ce pas. L’expérience musicale est unique et vous ne le regretterez pas.

Plusieurs jours après son concert au Hasard Ludique, nous nous sommes entretenus avec Guillaume Chartin, un jeune musicien breton qui porte à lui seul le projet musical OJÛN. Sa créativité est sans limite et sa musique nous offre un moment d’évasion extrêmement précieux..

Une immersion sur l’île de la Réunion

OJÛN nous propose un joli mélange d’électro et de folk très exotique. Pour composer son magnifique projet ” Bat Karé ” sorti en 2021, le musicien est retourné sur les terres de son enfance, celles de l’île de la Réunion. Comme il l’explique, cette île est un territoire qui possède une grande pluralité de cultures et ce mélange d’influences se ressent dans sa musique.

” A la Réunion, tu peux voir plein de pays en même temps dans un si petit territoire.. “

Guillaume Chartin

Fasciné par la beauté de ce territoire, Guillaume nous enregistre des sons de nature et de villes pour donner plus de relief à sa musique : ” Ce que je cherche à faire dans ma musique, c’est de mélanger des territoires, des espaces, des lieux et des sons qui n’aucun lien entre eux “.

” Dans la vie, j’essaie toujours d’aller à la rencontre de l’autre et c’est ce que je tente de faire dans ma musique. J’essaie de faire dialoguer différentes cultures entre-elles. “

Le résultat est extrêmement envoûtant et s’inspire d’une culture musicale réunionnaise très riche. Guillaume Chartin nous parle notamment du Maloya, un genre musical emblématique de la Réunion : ” un style de musique qui a une histoire incroyable, une musique dominée par les percussions qui se joue notamment lors de rituels comme le Kabar “, une fête traditionnelle de la Réunion où règne le chant et la danse.

Une certaine vision du voyage

La musique d’Ojûn nous fait littéralement voyager. Elle nous transporte et nous emmène visiter de nouvelles contrées, loin de nos sociétés occidentales très stressantes. ” Un carnet de voyage sonore ça vieillit bien et ça se réécoute dans le temps, c’est pour cela que je voulais partir sur ce concept “. Pourtant, Guillaume Chartin n’est pas vraiment fasciné par les voyages à l’autre bout du monde car il n’aime pas abuser de l’avion. Selon lui, il est possible de concevoir le voyage autrement : ” voyager simplement en discutant avec des gens, en découvrant leur histoire. “

Tout au long de l’interview, on comprend que Guillaume Chartin accorde extrêmement d’importance aux relations humaines et ce contact avec l’autre nourrit beaucoup ses compositions : ” Ce qui m’intéresse c’est vraiment la rencontre et la relation avec l’autre. Justement, il est nécessaire de rester un certain temps dans un territoire pour pouvoir vraiment s’investir et en ressentir l’atmosphère. ” ” A mon sens, le déplacement n’implique pas forcément le mouvement, et on peut voyager simplement en bas de chez soi. “

” Quand tu pars en voyage, tu as une vision un peu naïve, tu es hyper ouvert à l’inconnu et tout te paraît incroyable. Je suis persuadé que l’on peut aussi avoir ce regard là lorsque l’on passe le pas de la porte. “

Comme il l’explique, le musicien essaie de travailler sur cette question au quotidien : ” comment être exalté simplement par ce qu’il se passe en bas de chez moi ? “

Une nostalgie très intense

Guillaume Chartin est une personne plutôt nostalgique et ce sentiment se ressent dans sa musique. ” Quand j’ai composé mon album à la Réunion, je suis passé par de nombreuses émotions et surtout une grande nostalgie de l’enfance, je suis revenu sur des endroits où j’ai vécu lorsque j’étais enfant.. ” Une musique qui permet de s’évader, de quitter cette réalité et qui fera écho à vos propres souvenirs..

A présent, le musicien souhaite se confronter à d’autres artistes et effectuer plus de collaborations. Il travaille actuellement sur différents projets, notamment le prochain album d’OJÛN qui devrait normalement sortir en 2023 et constituer un nouveau carnet de voyages sonore. Un nouveau projet très ancré dans l’esprit maritime : ” Je veux composer cet album près de la mer, pour voir tout ce qu’elle peut évoquer chez moi. “

Pour vivre pleinement cette aventure musicale, rendez-vous le 27 janvier au Hasard Ludique pour un nouveau concert. N’hésitez pas une seule seconde et foncez découvrir cet artiste.

A lire aussi : Rap français : nouvel album de Ninho le 3 décembre

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici