18.2 C
Londres
mardi, juin 28, 2022

Face au conflit social qui perdure en Guadeloupe, les Eglises chrétiennes e

Elles n’ont pas hésité à s’exprimer sur le conflit, ses enjeux et ses conséquences dans l’espace de leurs églises respectives, mais cette fois, les Eglises chrétiennes veulent s’adresser à toute la population. Catholiques et Evangéliques prônent un retour à la sagesse et au respect mutuel

FJO.

Publié le 2 décembre 2021 à 05h01

C’est d’abord Mgr David Macaire qui, par ses responsabilité d’Archevêque de Fort de France et d’Administrateur Apôstolique de la Guadeloupe, exerce une autorité spirituelle sur les deux îles, toutes les deux traversées par la même crise. Il s’interroge donc sur les raisons de cette crise mais il invite surtout les chrétiens à ne pas céder à la tentation du jugement hatif pour prendre le temps du recul et de l’analyse afin d’être utiles dans ces sociétés en conflit. 
Une réflexion qui doit aboutir à contribuer à prendre conscience de la racine du mal : 

N’ignorons pas que la souffrance qui s’exprime aujourd’hui démontre un désir profond de notre peuple de se sentir respecté.
On ne peut ignorer, dans la gestion de cette crise, le sentiment d’être sans cesse méprisé par l’Histoire ancienne et récente et le besoin de reprendre confiance en la sincérité et la vérité dans le dialogue social.
La délicatesse s’impose donc de part et d’autre, le dialogue surtout. Un dialogue avec tous, notamment entre nous, antillais pour savoir vraiment ce que nous voulons et, en particulier, si la solution doit toujours venir d’ailleurs.

 

Mgr. David Macaire, Archevêque de la Martinique et Administrateur Apostolique de la Guadeloupe

©Guadeloupe La 1ère

Mgr David Macaire qui dit bénir « déjà tous ceux et celles qui se rencontreront pour arracher les racines du malaise actuel et exprime son soutien aux bonnes volontés qui feront l’effort de tendre la main. Là est le chemin. »

Voir le Communiqué de l’Eglise Catholique

Communiqué de Mgr David Macaire

Une prise de position commune de toutes les Eglises Evangéliques

C’est à une telle concordance que le Collectif d’Églises Évangéliques de Guadeloupe a décidé d’appeler elle-aussi toutes les parties prenantes du conflit. Dans une lettre ouverte sur la crise en Guadeloupe, au com du Collectif, le Dr Alain Nisus et le Pasteur Josias Opont s’intéressent tout d’abord à la raison de départ du conflit, la vaccination. Une occasion pour eux d’affirmer :

Nous réaffirmons qu’il n’y a aucune raison biblique, théologique, spirituelle, pour contester la vaccination et ne nous y opposons aucunement.

Nous enseignons clairement qu’il s’agit d’une responsabilité personnelle que chacun doit prendre en âme et conscience avec l’éclairage de son médecin traitant.

Nous sommes néanmoins conscients que beaucoup de Guadeloupéens y compris parmi les membres de nos Églises, demeurent opposés aux vaccins issus de la technologie dite « ARN messager », arguant notamment du manque de recul, de la rapidité de leur fabrication et des effets indésirables. Nous demandons que l’on mette à disposition des Guadeloupéens toutes les médications curatives pharmaceutiques et naturelles ayant fait leurs preuves, ainsi que les vaccins disponibles, y compris ceux à virus inactivé, afin que chacun y trouve son compte.

Dr. Alain Nisus, et Pasteur Josias Opont

Et c’est conjointement qu’ils soulignent que « Beaucoup de nos concitoyens souffrent déjà du chômage, de l’inflation, de la vie
chère, des prix élevés du carburant, alors ne rajoutons pas de la misère à la détresse. »

Voir le communiqué du Collectif d’Églises Évangéliques de Guadeloupe

Collectif d’Églises Évangéliques de Guadeloupe

Des prises de position des Eglises chrétiennes, Catholique et Evangéliques, qui n’oublient pas pour autant que ce sont souvent des chrétiens qui sont sur les barrages, qui sont victimes des exactions, qui font partie des organisations syndicales et aussi des élus. Leur appel à la concordance et au respect ne peut donc qu’être entendu

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici