15.2 C
Londres
samedi, mai 28, 2022

Mobilisation de grande ampleur à Saint-Pierre et Miquelon contre l’obligati

La manifestation lancée par l’association Ensemble et Libres a mobilisé ce 9 janvier entre 600 et 700 personnes à Saint-Pierre et à Miquelon. Parmi les revendications, la non application du pass vaccinal et du pass sanitaire et l’abandon du port du masque obligatoire chez les moins de 12 ans.

Marie-Paule Vidal

Publié le 10 janvier 2022 à 15h39,

mis à jour le 10 janvier 2022 à 17h42

Entre 500 et 600 personnes à Saint-Pierre et une centaine à Miquelon ont pris part à la manifestation ce dimanche 9 janvier 2022, vaccinés ou non vaccinés. Il s’agissait de la première manifestation organisée par l’association « Ensemble et Libres » depuis le début de la crise sanitaire dans l’archipel.

« Non » au pass sanitaire dans l’archipel

 

Il est 14 heures quand les manifestants se retrouvent au square Joffre à Saint-Pierre ainsi qu’à Miquelon place des Ardilliers. L’objectif de cette mobilisation est clair :  » dire non à l’obligation vaccinale et au pass sanitaire à Saint-Pierre et Miquelon ». 

Les manifestants se sont ensuite rendus à la résidence préfectorale où ils ont appelé le préfet, Christian Pouget, à une rencontre en préfecture à 15 heures 30.

Le député de Saint-Pierre et Miquelon prit à partie

 

Autre point d’étape de cette mobilisation, le domicile du député Stéphane Claireaux, dont le positionnement  politique sur la vaccination et le pass sanitaire est connu de tous. Celui-ci était sorti de son domicile afin de dialoguer avec les manifestants avant de se voir projeter du goémon à la figure. Plusieurs kilos avaient été acheminés via un camion dans le cortège.

Des agissements qui ont immédiatement suscité des réactions des différentes classes politiques de Saint-Pierre et Miquelon, de plusieurs élus de l’hexagone ainsi que les ministres des Outre-mer et de la Mer. Réaction vive également du président de la République Emmanuel Macron, en déplacement à Nice ce lundi 10 janvier.

À lire aussi : Le député Stéphane Claireaux agressé lors d’une manifestation anti pass sanitaire 

Après cet incident, les manifestants se sont dirigés vers la place Alain Savary, le lieu de commémoration des forces françaises libres où se dresse la croix de Lorraine. Des manifestants qui étaient eux-mêmes munis d’une croix de Lorraine, symbole de résistance et de liberté. Après une minute de silence en l’honneur de Madeleine Doucet-Mahé, dernière des engagés volontaires de Saint-Pierre et Miquelon, ils ont ensuite terminé leur marche en se rendant à la préfecture. IIs ont profité de leur passage dans le centre-ville pour placarder des autocollants contre le pass sanitaire sur des établissements (bars et restaurants) qui l’imposent déjà à leurs clients.

Une délégation reçue à la préfecture 

 

A 15h30, le préfet s’est entretenu avec une délégation dans les locaux de la préfecture à Saint-Pierre. Leur principale revendication : l’annulation pure et simple de l’application du pass sanitaire à Saint-Pierre et Miquelon.

Pendant ce temps-là, la mobilisation n’a pas faibli. Le goémon transporté jusque-là a été déversé aux entrées de la préfecture afin d’empêcher ceux qui étaient à l’intérieur d’en sortir. Un feu a également été allumé à l’aide de palettes en bois, le tout toujours en musique, chansons et discours sur, notamment, le manque de dialogue et la crise de confiance entre la population et les autorités locales. 

À lire aussi : Covid-19 : gestion délicate de la crise sanitaire à Saint-Pierre et Miquelon

Si aucun membre de l’association n’a souhaité répondre aux questions de SPM La 1ère, écoutez ces quelques témoignages de manifestants recueillis par Antoine Defives et Allison Audoux. 

©saintpierreetmiquelon

 

Autres revendications, celles des parents. Ces derniers contestent le port du masque à l’école pour les moins de 12 ans et la vaccination des enfants de 5 à 11 ans. Pour eux : « les enfants ne doivent pas subir la politique vaccinale du gouvernement ». La plupart craignent les effets secondaires du vaccin et des rappels sur les plus jeunes.

On écoute des réactions de parents recueillies par Antoine Defives et Alisson Audoux. 

©saintpierreetmiquelon

 Manifestation aussi à Miquelon

 

À Miquelon, une centaine de personnes a répondu à l’appel à manifester contre l’application du pass sanitaire lancé par l’association « Ensemble et Libres ». 

Les manifestants se sont regroupés en début d’après-midi du côté de la place des Ardillers. Ils se sont ensuite déplacés dans les rues du village en faisant retentir des klaxons et en brandissant des pancartes. Une manifestation qui s’est déroulée dans le calme.

©JEAN-NOEL DE LIZARRAGA

 

Suite aux  discussions entre le préfet et la délégation qui auront duré trois heures, Christian Pouget campe sur ses positions à savoir l’application du pass sanitaire dans l’archipel. 

Retour sur cette manifestation avec Antoine Defives et Allison Audoux.

©saintpierreetmiquelon

 

 

Si le préfet avait accepté de recevoir la délégation ce mardi 11 janvier au matin, en présence également des élus locaux, la réunion a été annulée.

Un communiqué de la préfecture émis ce lundi 10 janvier confirme cette décision. Le préfet qui précise le pourquoi de cette annulation à savoir : « l’absence de condamnation ferme par l’association « Ensemble et libres », de l’agression du député Stéphane Claireaux et des faits de dégradations du bâtiment de la préfecture ». Christian Pouget précise également « que le passe sanitaire s’appliquera dans les conditions prévues à compter de ce mercredi 12 janvier 2022 ».
 

 

 

 

 

  

 

.

 

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici