15.2 C
Londres
samedi, mai 28, 2022

Paris, épicentre de la gastronomie mondiale?

DÉCRYPTAGE – Niko Romito, Dominique Crenn, Akira Back… 2022 marque l’arrivée de trois grands chefs étrangers. La capitale redeviendrait-elle un passage obligé? Si elle est capable de les attirer, la ville lumière ne sait pas toujours les retenir. Démonstration.

Il y a d’abord Paris, ville devenue monde, longtemps nombril gastronomique de la planète mais aujourd’hui obligée de partager avec d’autres un peu, beaucoup de sa superbe. Il y a ensuite ces chefs stars, toques de conséquence qui, depuis que la gastronomie s’est emballée, n’en finissent plus de fleurir au bon goût comme aux quatre coins de la planète. Il y a enfin la rencontre entre la première et les seconds, Paris et les grands chefs, la capitale et l’Internationale des cuistots cadors.

Cet hiver, ceux-là semblent pressés à courir du côté de la Seine. Au flambant hôtel Bulgari, avenue George-V (8e), c’est le triple étoilé italien, Niko Romito, qui donne une chic leçon de cuisine transalpine. Juste en face, toujours en classe palace, le «celebrity chef» américano-coréen, Akira Back, héros étoilé de la cuisine fusion asiatique, propriétaire d’une dizaine d’établissements à travers les États-Unis, le Vietnam, l’Indonésie et la Corée, vient d’inaugurer au Prince de Galles sa première adresse…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici