15.2 C
Londres
samedi, mai 28, 2022

le visage du lycée de Baimbridge chan

Le chantier de reconstruction du lycée de Baimbridge se poursuit. Il passe par la destruction des bâtiments d’antan. Les derniers immeubles visibles de la rue ont été détruits pour laisser prochainement place à des locaux flambant neufs. Certains parlent d’avenir, quand d’autres sont nostalgiques.

Marie-Lyne Plaisir

Publié le 26 janvier 2022 à 10h58,

mis à jour le 26 janvier 2022 à 11h01

Le lycée de Baimbridge a accueilli des générations de lycéens, depuis 1968, année de son ouverture. Il représente tout un symbole, toute une époque.
53 ans après, l’établissement vit une nouvelle page de son histoire.
Il est transformé, pour offrir un nouveau visage à ses usagers d’aujourd’hui, tournés vers l’avenir, mais aussi à tous les Guadeloupéens, dont beaucoup sont nostalgiques, alors que les imposants bâtiments d’antan tombent les uns après les autres.

Dernière étape en date : la barre d’immeuble longeant le boulevard des Héros a été démolie. Le chantier qui se déroulait jusqu’ici plus au fond dans l’enceinte du lycée est désormais bien davantage visible de la rue. Il est impossible de ne pas remarquer ce vide dans le paysage.

C’est ainsi l’avant-dernière tranche de travaux qui est enclenché, sur le site qui, dans deux ans, sera revêtu de constructions flambant neuves, dont un restaurant scolaire et trois gymnases.

Les passants, mais aussi les actuels lycéens, dont les parents ont fréquenté ce lycée, ne peuvent rester indifférents. Ils sont partagés entre nostalgie du temps passé et enthousiasme quant à l’avenir qui se dessine.

Ça donne un sentiment de vide, quand même. Parce qu’on est habitués à le voir, en passant. Et il a disparu d’un coup. Ça fait quelque-chose…

Une automobiliste

On est obligés de ralentir, quand on passe, pour regarder, pour se dire : « Ha ! Il n’y a plus ci, il n’y a plus ça ». C’est touchant !

Un passant

Un peu de nostalgie, parce que nos parents sont allés là.

Une lycéenne

Ça m’évoque le futur scolaire de la Guadeloupe. Ce sera vraiment l’emblème scolaire de la Guadeloupe. Je trouve ça vraiment intéressant. C’est beau à voir. On construit un futur.

Un lycéen

A (re)voir le reportage de Marie-Lyne Plaisir et Olivier Duflo :

Les réactions, suite à la démolition des bâtiments du lycée de Baimbridge donnant sur la rue.

©Marie-Lyne Plaisir et Olivier Duflo – Guadeloupe La 1ère

 

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici