15.8 C
Londres
mercredi, juin 29, 2022

l’armée ukrainienne est-elle prête à entrer en guerre ?

Marion Gauthier édité par Wassila Belhacine
08h14, le 21 février 2022

L’Ukraine fait face à un risque d’invasion de la Russie avec près de 150.000 soldats russes postés à sa frontière. Kiev dispose de peu de forces militaires sur mer et dans les airs. Son armée de terre est plus équipée, grâce à l’aide des Occidentaux. Mais le pays a-t-il les moyens de gérer une guerre avec Moscou ? 

En Ukraine, la tension sur le terrain reste très forte. Les Russes continuent de masser des troupes et du matériel militaire à la frontière ukrainienne. C’est ce qu’affirme une entreprise américaine spécialisée dans l’observation par satellite. Des combats, il y en a. Ils n’ont même jamais cessé dans l’est de l’Ukraine, où séparatistes pro-russes et armée régulière ukrainienne s’affrontent depuis huit ans. Le risque, bien sûr, c’est l’emballement généralisé à toute l’Ukraine et une intervention de Moscou. Le pays peut-il résister à une invasion ?

Des moyens militaires limités 

L’Ukraine dispose de peu de forces militaires sur mer et dans les airs. Si son armée de terre est plus équipée, notamment grâce aux envois d’armes des Occidentaux, l’armée ukrainienne reste en retard, explique Joseph Henrotin, chargé de recherches au Centre d’analyse et de prévention des risques internationaux. « On a une série de législations qui sont en fait des obstacles à la réforme de l’armée ukrainienne. La question n’est pas tellement celle de l’armement. Tous ces armements vont se trouver neutralisés simplement parce que les hommes ne sont même pas entraînés à utiliser cet armement », analyse le chercheur sur Europe 1.

Le budget de la défense de l’Ukraine a beau avoir triplé en dix ans, il n’atteignait en 2020 que quatre milliards de dollars, 15 fois moins que la Russie, note par ailleurs Glen Grant, analyste senior à la Baltique Security Foundation et spécialiste des questions militaires russes.

Le spécialiste estime pourtant que la préparation mentale à la guerre des Ukrainiens peut constituer un avantage sur le terrain : « Beaucoup d’entre eux se battent depuis plus ou moins sept ans. Tous dans l’armée, ils ont signé leur contrat en sachant qu’ils allaient faire la guerre. Ils ne se sont pas engagés pour gagner leur vie parce qu’ils ne trouvaient pas de travail. Ils ont une forte motivation. La plupart des soldats russes ne savent même pas pourquoi ils vont en Ukraine. Ils n’ont rien à y gagner et c’est un point clé », détaille-t-il. Cette détermination pourra faire la différence à long terme et rendre impossible une occupation russe, conclut l’analyste. 

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici