13.9 C
Paris
dimanche, septembre 25, 2022

les restaurants à ne pas manquer

VOYAGES TOQUÉS (9/12) – Devant la décote des menus gastronomiques à rallonge, les chefs ouvrent bistrots et cantines. Tour d’horizon de ces adresses qui redimensionnent la scène culinaire locale.

Envoyée spéciale à Copenhague

Régulièrement placé sur un piédestal pour son modèle social, son goût en matière de design, son art de vivre au concept imprononçable (essayez de dire «hygge») et les corps de statues grecques de ses habitants, il aura fallu que le Danemark se distingue aussi en matière culinaire. Le plus parfait exemple étant le célèbre Noma, classé meilleur restaurant du monde à quatre reprises et dont le chef René Redzepi reste une source d’inspiration immense dans les cercles fermés de la haute bistronomie.

Si le lieu fait encore rêver bon nombre de fins gourmets d’un bout à l’autre de l’Europe, certains se détournent de cette cuisine presque trop sophistiquée au profit d’alternatives plus brutes, moins coûteuses, et tout aussi délicieuses. La crise sanitaire aura joué un rôle d’accélérateur dans cette mue déjà entamée – au printemps 2020, Noma s’est transformé en bar à vins et table à burgers pour toute la durée du confinement. En matière d’adaptation, les Danois sont aussi

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous