10.8 C
Paris
vendredi, septembre 30, 2022

des personnels soignants manifestent devant l’

Journée de mobilisation chez les personnels soignants. La CGTR Santé-Action appelle à la grève ce mardi 31 août. Un rassemblement est organisé ce matin devant les locaux de l’ARS à Sainte-Clotilde. Une audience a été demandée auprès de ses responsables.

Le préavis de grève, qui a débuté ce mardi 31 août à 00h00, concerne la  » période dite obligation vaccinale et pass vaccinal « . La CGTR Santé-Action, qui en à l’origine, veut s’opposer à ce qu’elle considère être une  » atteinte aux libertés « .

Une centaine de personnels du secteur sanitaire et médico-social s’est ainsi rassemblée à 10h devant les locaux de l’Agence Régionale de Santé de La Réunion, à Sainte-Clotilde.

©Géraldine Blandin

Contre l’obligation du pass sanitaire

 » Les héros d’hier pointés du doigt aujourd’hui « , dénonce le syndicat.  » S’il y a des femmes et des hommes qui ont assumé leurs responsabilités dans cette crise, ce sont bien ceux qui ont soigné au péril de leur santé et de leur vie ! « , écrit-il.

Avec le pass sanitaire, selon la CGTR Santé-Action, « une partie de la population sera amenée à contrôler l’autre ». Elle dénonce le fait qu’il est ainsi imposé aux salariés de communiquer des données à caractère personnel de nature médicale à l’employeur, ainsi qu’à tout salarié « habilité » par ce dernier à opérer un contrôle du pass sanitaire.

 » Nous ne sommes pas contre la vaccination mais contre des modalités d’obligation inscrites dans la loi. Nous sommes contre les sanctions salariales. « 

CGTR Santé-Action

 

Une  » gestion calamiteuse  » de la santé publique

L’organisation syndicale s’oppose à la loi de gestion de la crise sanitaire et  » à toute mesure antisociale et liberticide « . Elle invite les travailleurs à  » rester unis sur des objectifs communs  » et à  » frapper ensemble contre l’état d’esprit répressif du gouvernement et sa politique déjà ancienne de sabotage de la santé publique « ,  » quelle que soit l’opinion des uns et des autres sur la vaccin « .

La CGTR Santé-Action dénonce la « gestion calamiteuse » dans les hôpitaux, comme dans  » beaucoup d’autres secteurs « . Elle évoque des règles de gestion capitaliste, imposant « rentabilité », « équilibre des comptes », « contraintes budgétaires », sans plus parler de « patients » mais de « clients », explique-t-elle.

©Géraldine Blandin

Retrait du pass sanitaire  et reconnaissances en maladie professionnelle

Les manifestants, réunis devant l’ARS, demandent à être reçus. Ils souhaitent ainsi faire état de leurs revendications, parmi lesquelles :

  • Le retrait de la mise en place du pass sanitaire pour des agents et/ou salariés des établissements du sanitaire, du médicosocial et du social public/privé.
  • Des embauches statutaires et qualifiées en masse
  • Des ouvertures de lits partout sur le territoire
  • Une véritable attractivité de la Santé qui passe par une augmentation significative des salaires
  • Une reconnaissance de la maladie professionnelle du Covid19 pour tous
  • Une reconnaissance en maladie professionnelle pour les conséquences des effets secondaires du vaccin
  • La reconnaissance en maladie professionnelle du syndrome d’état post traumatique
  • L’abrogation du jour de carence.