11.9 C
Paris
jeudi, octobre 6, 2022

La Péruvienne Pìa Leòn élue meilleure femme chef de l’année

En attendant sa grand-messe du 5 octobre prochain à Anvers (Belgique), le World’s 50 Best Restaurants annonce la lauréate de son prix féminin: la chef-propriétaire trentenaire du restaurant Kjolle, à Lima.

Étrenné par la Française Hélène Darroze en 2015, le prix de «meilleure femme chef du monde» délivré par le toujours contesté mais non moins influent World’s 50 Best Restaurants, revient en 2021 à la Péruvienne Pía León. Âgée de 34 ans, elle est chef-propriétaire du restaurant Kjolle à Lima et copropriétaire avec son époux Virgilio Martínez de Central (Lima), sacré trois fois meilleur restaurant d’Amérique Latine, et Mil (Moray, Andes).

Avant Pía León, les lauréates ont été Daniela Soto-Innes (2019, elle était alors chef de Cosme et Atla à New York), Clare Smyth (2018, Core à Londres), Ana Roš (2017, Hiša Franko en Slovénie) et Dominique Crenn (2016, San Francisco).

Selon ses organisateurs, cette récompense «vise à mettre en valeur les femmes chefs, la majorité des restaurants mondialement reconnus étant toujours dirigés par des hommes» et «attire l’attention sur les inégalités entre les sexes dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration».

Rendez-vous le 5 octobre à Anvers

Pía León avait déjà été nommée par le 50 Best «meilleure femme chef d’Amérique Latine» en 2018. Diplômée du Cordon Bleu dans la capitale péruvienne où elle est née, elle a rejoint Central en 2009 et en a gravi les échelons jusqu’à devenir chef. Désormais mariée à Virgilio Martínez, le couple a hissé Central sur le toit de la gastronomie mondiale, avant d’ouvrir ensemble Mil, un restaurant situé à 3500 mètres d’altitude à Cuzco, qui fait aussi partie du centre de recherche, de développement et d’interprétation Mater Iniciativa. Kjolle, ouvert en 2018 à Lima, est son premier projet solo. Elle n’y propose pas de menu fixe mais des plats personnels créés en fonction des ingrédients de la saison et de la région.

«C’est un honneur de nommer Pía León World’s Best Female Chef 2021. Son dévouement pour la parité dans sa cuisine et sa passion pour les produits de son pays ont fait d’elle une référence. Son travail changera sans aucun doute la donne pour l’avenir de la gastronomie et contribuera au succès de davantage de femmes dans les meilleures cuisines du monde.» a commenté William Drew, directeur du contenu des World’s 50 Best Restaurants.

La gagnante a quant à elle déclaré: «La chose la plus positive qui est ressortie de cette période exceptionnelle et difficile, c’est que j’ai pu continuer à travailler avec une équipe de personnes qui sont des êtres humains extraordinaires. Ils verront dans ce prix, tout comme moi, une excellente indication que nous sommes sur la bonne voie pour l’avenir.»

Pía León recevra sa distinction le 5 octobre prochain au FMCCA d’Anvers (Belgique), lors de la cérémonie d’annonce des 50 meilleurs restaurants du monde. Qui succédera au Mirazur de Mauro Colagreco?