12.6 C
Paris
dimanche, septembre 25, 2022

Le Grand Prix du Japon annulé pour cause de covid-19

La Formule 1 vient d’annoncer sur ses réseaux sociaux l’annulation du Grand Prix du Japon à cause de la pandémie de covid-19. La course devait avoir lieu le 10 octobre prochain.

Les meilleurs pilotes du monde ne se rendront pas à Suzuka cette année. Les autorités japonaises en accord avec la FIA ont décidé d’annuler le Grand Prix du Japon. La course devait se tenir le weekend du 08 au 10 octobre. De nombreuses rumeurs et bruits de couloirs faisaient craindre une possible annulation.

Des doutes notamment émis par des dirigeants de chez Honda. Le constructeur japonais quittera le plateau de la F1 en tant que motoriste à la fin de la saison. Mais surtout, Honda est le propriétaire du Grand Prix de Suzuka et ne pas pourra faire un au revoir en bonne et dû forme à domicile. Koji Watanabe, membre de la communication à Honda, a déclaré “Chez Honda, nous sommes particulièrement déçus, car c’est la dernière année de notre projet Formule 1 et nous savons qu’énormément de fans avaient hâte d’assister à l’événement”.

Suzuka remplacé par un autre circuit ?

Les autorités expliquent que l’annulation est causé par les nombreuses contraintes autour de la covid-19. L’accueil de personnes étrangères sur le sol japonais reste compliqué sans suivre une période de confinement. Et pour l’organisation du Grand Prix des pilotes, ingénieurs, mécaniciens devaient se rendre sur le sol japonais. Pourtant, la FIA avait déjà réfléchi à une solution avec un départ d’Istanbul directement après le Grand Prix du 03 octobre, suivait la mise en place de conditions strictes.

La décision finale est donc la prudence pour les autorités japonaises après des Jeux Olympiques marqués par des nombreux cas de covid chez des athlètes. L’annulation du Grand Prix du Japon en Moto GP au mois de juin dernier ouvrait déjà la porte à une annulation.

De nombreux Grand Prix sont cités pour remplacer Suzuka comme celui du Qatar. La F1 devrait communiquer dans les prochaines semaines leur nouveau calendrier.

A lire aussi : 5 raisons de voir Les invisibles, le nouveau polar de France 2