12.6 C
Paris
dimanche, septembre 25, 2022

quatre humoristes lillois ont amusé le festival

Ces quatre humoristes du stand-up lillois sont montés sur scène vendredi 27 août au village du festival Séries Mania. Avec plus ou moins de succès.

Environ deux cents personnes se sont réunies vendredi 27 août au village du festival Séries Mania, place Rihour, pour écouter quatre talents de l’humour lilloise. La scène, en extérieur, changeait de l’atmosphère intimiste des salles de stand-up. Et les comédiens ont dû s’adapter. Avant que l’humoriste confirmé Kyan Khojandi (Bref) ne vienne clôturer la soirée en jouant un morceau de son nouveau spectacle, bientôt disponible sur Netflix.

Mahé

Le premier à monter sur scène, Mahé, est un comédien survitaminé originaire de la métropole. Ce qui ne l’empêche pas de se moquer de l’accent des gens d’ici avant d’aborder le thème plus délicat du féminisme et du militantisme. Il s’en sort honorablement grâce à une énergie contagieuse et des blagues bien ficelés. Le public a semblé apprécier. 

Mahé est à retrouver sur les réseaux sociaux et au Spotlight le 17 septembre à Lille.

Lilia 

Lilia Benchabane alias Lilia enchaîne. La jeune femme est mal-voyante et albinos. Un handicap dont elle se sert comme ressort comique tout au long de son spectacle : « vous voyez ma main là ? Parce que moi non », commence-t-elle en tendant son bras devant elle. La suite est plus provoquante : « je suis payée par vos cotisations sociales pour être handicapée », aime-t-elle formuler. Malgré la faible durée de son spectacle (un gros quart d’heure, comme les autres), le manque de diversité des sujets abordés finit par lasser. 

La jeune humoriste tient également une page Instagram assez populaire puisque 22.000 personnes sont abonnées à son compte dans lequel elle multiplie les courts sketches. A voir ici et le 3 novembre au Spotlight à Lille.

Jojo Bernard

Le troisième à s’élancer est Jojo Bernard, sans doute le plus identifié des quatre par le public, notamment grâce à une vidéo qui a récolté plus de 8 millions de vues sur Youtube. Celle-ci date de 2013 mais Jojo n’a pas changé son polo rose boutonné jusqu’au cou ni son accent ch’ti beaucoup trop prononcé. Une allure qui ne prédit en rien de l’humour trash et cynique qui rythme son passage. Tout y passe, des migrants à Calais aux athlètes paralympiques. L’humoriste surfe sur l’actualité. Surement celui qui aura fait le plus rire le public lillois présent ce soir-là.

Jojo Bernard est présent sur les réseaux sociaux et le 25 septembre au Spotlight à Lille. 

Varobaz

Le comédien Varobaz sur scène, le 27 août.

© Martin Fort / France télévisions

Avec sa voix grave, sa casquette enfoncée et son allure nochalante, Varobaz a plutôt l’allure d’un Québécois que d’un Lillois. Son thème de la soirée : les relations hommes-femmes. Malgré son allure juvénile, l’humoriste a 30 ans et dit être papa, notamment d’une fille. Un statut qu’il met à profit pour alimenter ses blagues. Quitte à être un peu vulgaire gratuitement. 

Varobaz est à retrouver en ligne et le 8 septembre au Spotlight à Lille.