11.9 C
Paris
jeudi, octobre 6, 2022

À Paris, Arnaud Donckele axe sa carte sur les sauces et les bouillons

Le chef trois étoiles de Saint-Tropez a ouvert mercredi un nouveau restaurant, Plénitude, en plein cœur de Paris, à la Samaritaine. Le Figaro y était.

Évacuons d’emblée le sujet qui fâche: oui, quand un chef officie pour le groupe LVMH, il dispose de commodités que d’autres n’ont pas. Par exemple, à Plénitude, au premier étage de la Samaritaine, face au Pont-Neuf, la cuvée du patron, c’est Cheval Blanc ou Yquem.

Pour le reste, dans cette catégorie, le plus bel endroit du monde, le luxe le plus effréné, les mises en scène les plus sophistiquées, ne sont que de misérables cache-misères si un cuisinier de génie n’œuvre pas en coulisse. Peu importent les histoires qu’on vous raconte en vous glissant un menu imprimé sur du papier hors de prix, l’afféterie d’un discours qu’on vous murmure comme une confidence mais qui est récité à toute la salle, pourvu que l’assiette vous transporte. Faut-il préciser que c’est le cas ici?

Il y avait au premier service de Plénitude, le 7 septembre, la fébrilité d’une salle pressée d’actionner le détonateur sous la direction pétulante d’Alexandre Larvoir, avec les imperfections minimes d’un rodage parfait en amont

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous