10.8 C
Paris
vendredi, septembre 30, 2022

la subvention régionale du CCO de Villeurbanne supprimée

Le festival antifa doit avoir lieu a Villeurbanne en décembre 2021. Dans le clip servant de promotion de l’événement, deux rappeurs insultent la police. Colère du président LR de Région, Laurent Wauquiez. La réaction n’a pas tardé : subvention supprimée pour le CCO.

Le président LR de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé ce matin dans les colonnes du Progrès qu’il retirait la subvention du CCO de Villeurbanne qui accueille le Lyon Antifa Fest. En cause : un clip promotionnel dans lequel la police est insultée.  

Des policiers traités de « batards » dans un clip de promotion

Après deux années d’interruption, la 8e édition du Lyon Antifa Fest doit se tenir à Villeurbanne, les 10 et 11 décembre 2021. Organisé par l’association lyonnaise « Lutte des Classes », le festival est programmé au CCO de Villeurbanne. Mais à quelques mois de l’événement, une vidéo de promotion a provoqué la colère du président de région, Laurent Wauquiez. Dans le clip d’environ une minute, partagé sur les réseaux sociaux, les rappeurs Lax et Original Tonio scandent sur scène devant le public : « Et tous les flics c’est des bâtards, et tous les flics c’est des bâtards ». La phrase a été lancée lors d’un concert qui s’est déroulé à Lyon en 2015. Les deux rappeurs sont originaires de banlieue parisienne.

Encore en ligne ce lundi matin, sur la page FB du festival, le post a été supprimé.

Depuis 2013, le festival antifa se dit engagé contre le racisme et toutes formes de discrimination. « Ce festival est en soutien contre la répression que subissent les militant-e-s antifascistes de Lyon, » expliquent les organisateurs sur la page FB du Lyon Antifa Fest.  

Vives réactions et suppression de subventions

La vidéo a fait vivement réagir notamment les syndicat des forces de l’ordre qui dénoncent un événement incitant à la haine. Ainsi, le Syndicat des Cadres de la Sécurité Intérieure (Officiers et Commissaires de Police), dans un message posté sur twitter, questionne  : « un festival où une manifestation anti flic subventionnée ? ».

Un « festival » où une manifestation anti flic subventionnée ? #Villeurbanne #policiers https://t.co/A5SpDr45ml

— Officiers et Commissaires de police (@PoliceSCSI) September 4, 2021

Dans une interview accordée au Progrès, le président LR de la région, Laurent Wauquiez a dénoncé des propos « intolérables ». La réaction de l’exécutif régional a été radicale : suppression de la subvention allouée par la Région Auvergne Rhône-Alpes au CCO de Villeurbanne. Il s’agit d’une subvention de 45.000 euros annuels.

Le maire de Villeurbanne, Cédric Van Styvandel réagit son fil twitter ce lundi matin, 6 septembre : « La lutte antifasciste n’autorise pas tout. Les appels à la haine et à la violence contre les policiers n’auront jamais leur place à Villeurbanne », écrit l’élu en faisant référence à l’article du Progrès.

La lutte antifasciste n’autorise pas tout. Les appels à la haine et à la violence contre les policiers n’auront jamais leur place à Villeurbanne. https://t.co/oplojhZXLP

— Cédric VAN STYVENDAEL (@cvansty) September 6, 2021

Contactée ce matin par téléphone, Fernanda Leite, à la tête du centre culturel de Villeurbanne depuis une vingtaine d’années, indique qu’elle se désolidarise des propos du groupe de rap tenus dans le clip. Elle précise également que la salle municipale n’est pas l’organisateur de ce festival. D’ailleurs, le site internet du CCO ne mentionne pas le festival sur son site internet et n’en fait pas la promotion.