12.6 C
Paris
dimanche, septembre 25, 2022

Les Jeunes avec Macron lance une campagne d’affichage à la Netflix pour soutenir Emmanuel Macron

Au vu des élections présidentielles de 2022, 50.000 affiches à l’effigie du président Macron seront placardées aux quatre coins de la France en septembre.

Macron, président des jeunes, vivement qu’on signe pour 5 saisons de plus“, voici le slogan que l’on peut lire sur les milliers d’affiches créés par les Jeunes avec Macron (JAM). Même si le président actuel n’a encore divulgué aucune information concernant une potentielle candidature en 2022, ses partisans ne désespèrent pas. Sur validation de l’Elysée, ce collectif de jeunes rassemblant 27.500 adhérents lancera son opération de communication nationale vendredi prochain. Elle durera tout au long du mois de septembre et se terminera par un meeting sur la jeunesse le 2 octobre à Avignon.

? INFO LE PARISIEN | Les Jeunes avec Macron lancent une campagne de communication osée en vue de la très probable candidature d’Emmanuel Macron à la présidentielle 2022. Une offensive réalisée avec l’aval de l’Elysée qui reprend les codes de Netflix
➡️ https://t.co/9iCzYGu0Py pic.twitter.com/EJZ4yWqYe7

— Le Parisien | politique (@leparisien_pol) September 1, 2021

Une piqûre de rappel pour les jeunes d’après les JAM

Comme l’explique Ambroise Méjean, le président des JAM, sur l’antenne de BFMTV, ce coup de communication vise à rappeler aux jeunes toutes “les mesures qu’il a pris pour la jeunesse“. Ce dernier fait référence aux aides qui ont été mises en place à partir d’octobre 2020 avec les repas à 1 euros, l’aide de 150 euros pour les boursiers et bénéficiaires des APL, la hausse des aides d’urgence, le pass culture…

Et “quel meilleur moyen qu’avec cette référence à Netflix ?” se réjouit le président des JAM. Présenté comme un héros de série sur fond noir avec une police en blanc et rouge, le visuel de l’affiche ressemble comme deux gouttes d’eau à celui d’une série originale du géant du streaming. De quoi taper dans l’œil d’une grande majorité des jeunes français(e)s.

À lire aussi : Pourquoi Emmanuel Macron est à Marseille ?