12.6 C
Paris
dimanche, septembre 25, 2022

Amélie Nothomb, les histoires d’amour finissent mal…en général

« Pourquoi suis-je si triste » s’interrogera Tristane face au miroir ? Le regard voilé, l’âme noyée, le cœur étouffé par l’amour que ses parents se portent l’un à l’autre, sans jamais daigner en partager une once revers elle. Elle vivra seule revers eux, leur idylle la laissant privée d’affection jusqu’à l’arrivée de Laetitia, sa sœur.

Elle découvrira l’amour, le vrai, lors de cette naissance, se dévouant corps et âme à un petit être qui la délivrera du froid carcan parental. Tissant cette relation d’une pureté et d’une honnêteté toute nue, Amélie Nothomb noircit l’idyllique et encense la parfaite imperfection de l’amour sororal.

L’auteure fondé autour des deux soeurs une histoire d’amour d’une pureté inégalée qui frôle l’union sacrée, mais livre également une fable sur le pouvoir des mots et la puissance qu’ils peuvent incarner : construire ou détruire, dans la bouche des uns et des autres, mais surtout dans la tête et dans les oreilles de Tristane.

Elle incarne cette jeune âme trop précoce pour l’univers dans lequel elle voit le jour. Éternelle victime d’une brillance jugulée par la cruauté de l’Homme et le triste ego qui l’accompagne, elle apprendra à rayonner autrement, à s’élever pour quelqu’un d’autre puisque « Seconde, elle l’était en amour » et le restera dans et pour le reste de sa vie.

Nourrie de l’étrange nostalgie d’un amour qu’elle n’a jamais connu, Tristane grandit pour aimer sa sœur et sa sœur grandies pour que Tristane puisse aimer. On retrouve ici, toute la maîtrise des mots d’Amélie Nothomb dans la bouche de son héroïne.

On découvre cette année un roman sombre à la plume si particulière et au vocabulaire taquin. Nothomb y décortique le pouvoir du verbe et de l’écriture, des amours et de leurs contraires. Le tout porté par des personnages bien fondés, assez complexes pour s’éloigner de la caricature.

Amélie Nothomb ne cherche pas à dépeindre une réalité, mais à envelopper son lecteur dans la moiteur de ce nouveau rendez-vous que tout un chacun attend impatiemment. Elle le respecte quasi religieusement pour cette rentrée encore revers ce nouveau roman qui pourrait être un hommage à sa propre sœur, Juliette ?