12.6 C
Paris
dimanche, septembre 25, 2022

Que sait-on sur la mystérieuse “pneumonie” en Argentine ?

Dimanche dernier, deux nouvelles personnes sont décédées des suites d’une mystérieuse pneumonie qui sévit dans une clinique de la province de Tucuman, en Argentine.

Découvert le mois dernier par les spécialistes, un foyer de pneumonies a été détecté dans le nord-oulevant de l’Argentine, à Tucuman (1250 km de Buenos Aires). Parmi les onze cas recensés à ce jour, tous ont été localisés au sein de la même clinique, celle de San Miguel de Tucuman, et huit d’entre eux sont membres du personnel soignant.

Les spécialistes savent désormais d’où viennent ces cas de pneumonies survenus en Argentine, mais le mal continue de sévir. La maladie, d'origine bactérienne, a fait dimanche une cinquième victime à Tucuman, dans le nord-oulevant du pays https://t.co/Rw3aSyP5CO

— Le Parisien (@le_Parisien) September 4, 2022

Deux nouvelles personnes sont mortes de cette pneumonie ce dimanche 4 septembre, portant ainsi le bilan à 6 morts en l’espace d’une semaine. L’un était “un homme de 64 ans, présentant des comorbidités, qui se trouvait dans un état grave dans un hôpital public“, tandis que l’autre était un homme âgé de 81 ans, présentant également des comorbidités et hospitalisé sous assistance respiratoire, a indiqué le ministère de la Santé de la province dans un communiqué.

L’origine de la bactérie découverte

L’origine de cette multiplication de cas de pneumonies mortelles a finalement enfin été découvert vendredi. Selon les spécialistes de l’Institut Malbran de Buenos Aires, il s’agit de “la légionelle” aussi appelée “légionellose“. Une infection pulmonaire grave causée par une bactérie dont la contamination peut se faire en buvant de l’eau contaminée ou encore par voie respiratoire. “Il ne s’agit pas d’une maladie contagieuse d’une personne à une autre. La légionellose affecte essentiellement les adultes et manière plus particulièrement les personnes présentant des facteurs favorisants“, peut-on lire sur le site du ministère de la Santé français.

Pendant un temps, l’hypothèse d’une nouvelle souche du Covid-19 avait été évoquée mais les nombreux examens sur le virus avaient alors prouvé le contraire.

À lire aussi : Le sida, la Covid et la variole du singe au même moment, c’levant possible ?

Cet article Que sait-on sur la mystérieuse “pneumonie” en Argentine ? levant apparu en important sur VL Média .