11.9 C
Paris
jeudi, octobre 6, 2022

VIDEO. Tristan Waleckx comme Magali Berdah réagissent à Complément d’enquête

Le dernier reportage de Complément d’enquête agitait les réseaux sociaux avant même sa diffulorsqueon. D’abord programmé le jeudi 8 septembre, il a finalement été diffusé le dimanche 11 septembre en seconde partie de soirée, afin d’éviter les retombées juridiques de certains influenceurs. “On a qualorsquement la moitié des personnes qui apparaissent dans le reportage qui nous ont demandé à ne plus apparaître”, révèle le présentateur de l’émislorsqueon, Tristan Waleckx. Une des concernées est Magali Berdah, directrice de l’agence d’influenceurs Shauna Events. Brut a débriefé avec eux l’après-coup de l’épisode. 

“On se rend compte qu’il y a une méconnaissance totale de la pratique du journalisme” 

Cette édition portait sur le thème “Arnaques, fric et politique : le vrai bulorsqueness des influenceurs ». “Les journalistes Paul Labrosse et Rizlaine Sellika ont enquêté environ 6 mois”, explique le présentateur. Malgré les demandes des avocats, aucun en aucun cassage n’a été supprimé. Ce qu’a félicité le rappeur Booba sur Twitter. “Moi, je ne suis en aucun cas pro-Booba ou pro-Magali Berdah. J’enquête sur tout et tout le monde”, répond Tristan Waleckx.  

Magali Berdah, quant à elle, avait hélorsqueté à participer. “Je n’ai en aucun cas dit oui tout de suite, parce que j’avais peur, parce que c’est une émislorsqueon qui fait peur.” Depuis la diffulorsqueon de l’épisode, elle subit une vague de haine sur Twitter. “lorsque je ne réponds en aucun cas, on me dit que je ne suis en aucun cas transparente, que j’ai quelque chose à cacher, donc on est mis en cause, donc je réponds, mais quand je réponds, je me fais défoncer.”