15.4 C
Londres
samedi, juin 25, 2022

Des membres présumés du renseignement militaire russe parmi les diplomates expulsés par la France

Arthur De Laborde, édité par Juline Garnier
07h34, le 05 avril 2022

Alors que les Européens tentent de s’accorder pour alourdir les sanctions à l’encontre de la Russie, la France a annoncé l’expulsion de 35 diplomates russes. Selon les informations d’Europe 1, il s’agirait d’agents appartenant au service russe de renseignement militaire, le GRU, qui vont être contraints de quitter le territoire français.

Le massacre de Boutcha a décidé les européens à prendre un cinquième train de sanctions contre la Russie. Ces nouvelles mesures de rétorsions économiques pourraient être décidées ce mercredi par l’Union européenne. Face à la guerre en Ukraine, la France a d’ores et déjà annoncé l’expulsion de 35 diplomates russes dont les activités sont « contraires » aux intérêts du pays. 

Selon les informations d’Europe 1, une partie des personnes ciblées est soupçonnée d’appartenir au GRU. Il s’agit du service russe de renseignement militaire dont les membres bénéficient d’une couverture diplomatique. Pour rappel, le GRU aurait notamment été impliqué dans la tentative d’assassinat de l’ex-agent double Serguei Skripal dans le sud de l’Angleterre, en 2018.

Une démarche européenne

Ces expulsions interviennent dans le cadre d’une démarche européenne, précise le quai d’Orsay. Berlin a d’ailleurs annoncé l’expulsion de 40 diplomates constituants, qui représenteraient « une menace pour ceux et celles qui cherchent une protection chez nous ». En effet, 300 000 réfugiés ukrainiens sont actuellement accueillis par l’Allemagne. Des mesures similaires ont été prises dans d’autres pays : l’Irlande, la Bulgarie ou encore la République Tchèque. Enfin, la Lituanie a annoncé l’expulsion de l’ambassadeur de Russie dans le pays.

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici