16.2 C
Londres
lundi, juin 27, 2022

Est-ce qu’il existe vraiment le « cosmodrome de Baïkonour » qu’on voit dans la série Infiniti ?

Fraîchement débarquée sur Canal+, la série cosmique Infiniti met en scène le “cosmodrome de Baïkonour”. Mais cette base de lancement existe-t-elle réellement ?

Depuis lundi, la nouvelle création originale Canal+, Infiniti, est disponible en intégralité sur la plateforme MyCanal. Cette mini-série de six épisodes nous emmène visiter le fin fond de la galaxie mais aussi le cœur de l’ancienne cité de Baïkonour. De quoi attiser la curiosité des fans de fiction et de thriller ! Au casting, Céline Sallette (L’Apollonide), Daniyar Alshinov (Dark Man) et Vlad Ivanov (4 mois, 3 semaines, 2 jours) sont réunis aux côtés de Lex Shrapnel (Les Médicis : Maîtres de Florence) ou encore Karina Arutyunyan et Anatolii Panchenko (Le Bureau des légendes).

C’est quoi Infiniti (Canal+) ? L’ISS, la Station Spatiale Internationale, ne répond plus. Son équipage est en perdition. Au même moment, un cadavre décapité et couvert de cire est retrouvé sur un toit au Kazakhstan. L’identification est formelle : il s’agit d’Anthony Kurz, un astronaute américain actuellement en mission dans l’ISS. Anna Zarathi, une spationaute française, écartée du programme spatial, et Isaak Turgun, un flic kazakh désavoué par sa hiérarchie, vont tenter de résoudre cet étrange paradoxe…

Au cours du récit, plusieurs corps sans vie sont découverts aux alentours du cosmodrome de Baïkonour. Un choix peu anodin en référence à un lieu emblématique de l’histoire spatiale.

Une base de lancement créée par l’URSS

Situé au milieu de la steppe du Kazakhstan, autrefois république de l’Union Soviétique, le cosmodrome de Baïkonour fait partie des bases de lancement spatiale les plus actives dans le monde. Sa construction est décidée par l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) en février 1955. À l’origine, les autorités veulent l’utiliser en toute discrétion pour lancer leurs missiles intercontinentaux. Le choix de l’avoir placé en pleine zone désertique n’est donc pas un hasard. La ville la plus proche est située à une centaine de kilomètres, leur permettant de ne toucher aucune habitation lors de leurs expériences.

Du premier satellite Spoutnik envoyé dans l’espace au décollage de la dernière fusée Soyouz, en passant par l’envoi de Lunik 1 direction la Lune, ce cosmodrome a été le point de départ de nombreux astronautes de légende : Youri Gagarine, Valentina Terechkova, Alexeï Leonov… À la suite de la chute de l’URSS, la Russie et le Kazakhstan ont conclu un accord visant à ce que le pays de Vladimir Poutine puisse l’exploiter jusqu’en 2050.

À lire aussi : Quels sont les 10 dinosaures les plus dangereux ?

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici