13.9 C
Londres
mardi, juin 28, 2022

débrayage au lycée Bellepierre, une mobilisation inédite des

Ce jeudi 7 avril, des professeurs du lycée Bellepierre à Saint-Denis ont débrayé ce jeudi 7 avril au matin. Ils se mobilisent pour dénoncer des dysfonctionnements dans l’établissement, suite à plusieurs alertes, disent-ils.

Une cinquantaine de professeurs ont débrayé ce jeudi 7 avril au matin au lycée Bellepierre pour alerter « une nouvelle fois » le chef d’établissement sur les dysfonctionnements du lycée.  

Des professeurs « rassemblés » du « pré-bac » et du « post-bac »,  » c’est vraiment une mobilisation inédite « , souligne Frédéric Bialecki, professeur en classes préparatoires.      

Le lycée de Bellepierre est réputé être un établissement d’excellence,  » où les professeurs sont particulièrement investis « , estime Gaëlle Thery, professeur d’Histoire-Géographie au lycée Bellepierre. La professeure rappelle ainsi le caractère « inédit » de la démarche.  

Ce n’est absolument pas dans notre culture d’établissement de se mobiliser comme cela. Mais si on en arrive là aujourd’hui, c’est qu’il y a pour nous nécessité de nous mobiliser. On a eu un processus d’alerte long, réitéré auprès de notre établissement pour dire un certain nombre de dysfonctionnements.

Gaëlle Thery, professeur d’Histoire-Géographie au lycée Bellepierre

Une nouvelle alerte qui intervient après plusieurs autres tentatives restées infructueuses, indiquent les manifestants.  

Ils dénoncent  » une absence d’ambition pour le lycée depuis deux ans « ,  » une gestion raide et sans bienveillance des équipes « ,  » une communication souvent difficile ou très conflictuelle « ,  » une attaque sans précédent des classes préparatoires  » et  » une perte de rayonnement de l’établissement « , ainsi que  » des conditions de travail dégradées « .    

Débrayage de professeurs au lycée de Bellepierre, à Saint-Denis

©Laurent Figon

Les moyens ont par exemple été réduits de  » manière assez drastique  » en classes préparatoires,  » alors que c’est une prépa qui marche vraiment extrêmement bien, on a des taux de réussite exceptionnels « , insiste Frédéric Bialecki.  

Les capacités d’accueil dans les classes préparatoires ont ainsi été diminuées, le recrutement baisse par manque de communication vers l’extérieur, insiste le professeur. Il estime que cela revient à  » priver des Réunionnais d’avoir accès à des grandes écoles « .    

Ils souhaitent pouvoir aborder ces points et  » espèrent être enfin entendus et renouer avec la sérénité habituelle de l’établissement « , à l’issue d’une  » crise sanitaire éprouvante et d’une réforme du baccalauréat compliquée « .  

Les professeurs mobilisés ce jeudi demande la mise en place d’une médiation pour améliorer le fonctionnement de l’établissement. Pour l’heure, la direction n’a pas tenu à s’exprimer. Une réunion avec des représentants des professeurs doit avoir lieu dans l’après-midi.

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici