15.4 C
Londres
samedi, juin 25, 2022

la Russie se prépare à prendre «le contrôle de l’ensemble» du Donbass

La Russie se renforce pour « prendre le contrôle de l’ensemble du Donbass », dans l’est de l’Ukraine, et réaliser « un pont terrestre avec la Crimée », annexée par Moscou en 2014, a affirmé mardi le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg. « Nous sommes dans une phase cruciale de la guerre », a-t-il averti au cours d’une conférence de presse à la veille d’une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Alliance.

Une nouvelle offensive redoutée au Donbass

« Les troupes russes ont quitté la région de Kiev et le nord de l’Ukraine. Vladimir Poutine déplace un grand nombre de troupes vers l’est en Russie. Elles vont se réarmer, recevoir des renforts en effectifs, car elles ont subi beaucoup de pertes, et se réapprovisionner pour lancer une nouvelle offensive très concentrée dans la région du Donbass », a-t-il expliqué. « C’est dans cette région que la plupart des forces ukrainiennes sont concentrées », a-t-il souligné.

« Le repositionnement des forces russes va prendre un certain temps, quelques semaines, avant le lancement d’une offensive majeure. Il est essentiel que les alliés soutiennent les Ukrainiens, les aident à se réarmer, pour leur permettre de se défendre », a-t-il insisté. Les ministres des Affaires étrangères de l’Alliance discuteront jeudi avec leur homologue ukrainien Dmytro Kouleba des besoins des forces ukrainiennes, a-t-il précisé. « Je ne veux pas donner de détails, mais la fourniture d’armes anti-chars et de systèmes de défense anti-aériens est examiné », a-t-il indiqué.

« Nous risquons de découvrir plus d’atrocités »

Jens Stoltenberg a dénoncé les « images abjectes des civils assassinés à Boutcha », près de Kiev, et a dit redouter la découverte « d’autres atrocités ». « Les Russes contrôlent encore une partie du territoire ukrainien. Quand il sera repris, nous risquons de découvrir plus de fosses communes, plus d’atrocités, de crimes de guerre, et cela souligne l’importance d’enquêtes pour établir tous les faits afin que les responsables soient traduits en justice », a-t-il insisté. « Cibler et assassiner des civils, ce sont des crimes de guerre », a-t-il affirmé.

« Les Alliés doivent renforcer leur aide aux Ukrainiens après ces atrocités. Plus ils se renforceront, plus ils auront la main à la table des négociations », a-t-il plaidé. « C’est au gouvernement ukrainien, au président ukrainien, de décider les accords de paix qu’ils pourront accepter », a-t-il ajouté. « Mais l’Alliance ne reconnaitra jamais des territoires occupés illégalement », a-t-il averti. L’Otan n’agit que pour défendre ses membres lorsque l’un d’eux est attaqué. L’Ukraine n’en est pas membre mais rien n’empêche les 30 pays membres de l’Otan de lui fournir une aide militaire.

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici