13.9 C
Londres
mardi, juin 28, 2022

L’Hôtel de Carantec se tient à Carro

CRITIQUE GASTRONOMIQUE – Le jeune successeur de Patrick Jeffroy propose une cuisine revigorante et raffinée face à la baie de Morlaix.

Pas évident de prendre la suite d’une personnalité commePatrick Jeffroy, qui fut le grand deux-étoiles de Carantec (Finistère) et reste un infatigable ambassadeur de la gastronomie bretonne.

Nicolas Carro a relevé le défi: ce jeune chef de 33 ans tient les fourneaux de la maison finistérienne depuis l’automne 2019, et l’avenir qui s’ouvre à lui est à l’image du panorama qu’offre la baie de Morlaix: radieux. Une étoile Michelin (dès l’ouverture), 15/20 et «Grand de demain» pour Gault & Millau, l’ancien bras droit du formidable Olivier Nasti (deux étoiles trop étroites pour son talent à Kaysersberg, en Alsace) commence seulement à nous épater.

Sa cuisine, nourrie des richesses marines et terrestres du Léon, très sourcilleuse en matière d’écoresponsabilité, est franche, vive et superbement goûteuse. Carro sait tout faire: associer le rare ormeau à un parfait de foie gras (breton) et à une escorte japonisante dashi-kombu ; marier l’endive de Kerlouan au cochon local avec, en guise de témoins…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 60% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici