15.4 C
Londres
samedi, juin 25, 2022

La Russie menacée de «décomposition», l’Ukraine a un «avenir européen», affirme von der Leyen

La Russie est menacée de « décomposition » en raison de sanctions toujours plus sévères, tandis que l’Ukraine a un « avenir européen », a déclaré vendredi Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, à l’occasion d’une visite à Kiev. « La Russie va sombrer dans la décomposition économique, financière et technologique, tandis que l’Ukraine marche vers un avenir européen », a dit Ursula von der Leyen au cours d’une conférence de presse commune avec le chef de l’Etat ukrainien Volodymyr Zelensky.

« L’UE est à vos côtés », lance von der Leyen envers le peuple ukrainien

« Votre combat est aussi notre combat. Je suis ici à Kiev avec vous aujourd’hui pour adresser un message très fort : l’UE est à vos côtés. Nous sommes à vos côtés », a-t-elle ajouté. Ursula Von der Leyen a condamné le massacre de civils à Boutcha, que l’Ukraine a imputé aux forces russes qui ont occupé cette petite ville au nord-ouest de la capitale ukrainienne. « Notre humanité a été brisée à Boutcha », a-t-elle lancé, qualifiant en outre d' »épouvantable » la mort d’une cinquantaine de personnes dans une frappe contre une gare à Kramatorsk, dans l’est de l’Ukraine, quelques heures plus tôt.

« Nous mobilisons notre puissance économique pour faire payer un prix très, très élevé à (Vladimir) Poutine », le président russe, a souligné la présidente de la Commission européenne. « Je suis profondément convaincue que l’Ukraine va gagner cette guerre, que la démocratie va gagner cette guerre », a-t-elle insisté. « Nous allons travailler ensemble avec l’Ukraine pour reconstruire l’Ukraine et cela signifie des investissements et des réformes massives et cela formera et forgera le chemin vers l’Union européenne », a-t-elle promis.

« Nous sommes avec vous quand vous rêvez d’Europe »

Évoquant à cet égard l’ambition de l’Ukraine de rejoindre l’UE, Ursula von der Leyen a assuré : « Nous sommes avec vous quand vous rêvez d’Europe ». Et elle a remis à Volodymyr Zelensky un questionnaire qui servira de « base » aux discussions des prochaines semaines. « C’est là que commence votre chemin vers l’Europe et l’Union européenne », a-t-elle commenté. « Notre délégation (l’ambassade de l’UE) va revenir à Kiev. Je pense que c’est une nouvelle importante à annoncer aujourd’hui. Notre délégation revient, l’Union européenne revient à Kiev », a pour sa part dit le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, également présent.

De son côté, Volodymyr Zelensky a relevé que, même s’il était « personnellement reconnaissant » pour les cinq séries de sanctions infligées à la Russie par l’Union européenne, « ce n’était pas suffisant ». « Je voudrais vous remercier du soutien financier pour (l’achat) d’armes (…). Je suis reconnaissant de ce soutien financier à notre capacité de défendre notre pays », a-t-il clamé.

« Nous partageons les mêmes valeurs », dit Zelensky

« Ils nous ont pris beaucoup de choses, des territoires et des gens. Nous pourrons reprendre nos territoires, mais nous ne pourrons jamais rendre (la vie à ces) gens », a martelé le président ukrainien. « Pour tout cela, il va falloir que (la Russie) assume sa responsabilité. C’est pourquoi je vous demande de nous aider avec vos sanctions. Elles ne devraient qu’augmenter », a-t-il ajouté. « Nous partageons les mêmes valeurs et c’est pour elles que nous nous battons », a encore dit Volodymyr Zelensky.

Accompagnée de Josep Borrell et du Premier ministre slovaque Edouard Heger, Ursula von der Leyen s’est rendue vendredi à Boutcha, devenue un symbole des atrocités de la guerre en Ukraine. Les trois responsables sont allés voir les fosses communes creusées dans cette localité pour y enterrer les dizaines de civils tués depuis le début de l’invasion russe.

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici