10.5 C
Londres
mardi, juin 28, 2022

la Société Générale annonce son retrait de Russie

Europe 1 avec AFP
11h34, le 11 avril 2022

Au 47ème jour de l’invasion russe en Ukraine, les sanctions émises par la communauté internationale et les affrontements se poursuivent. Pendant ce temps-là, l’heure est à la reconnaissance des corps dans les villes touchées par les soldats russes. Europe 1 fait le point sur la situation.L’ESSENTIEL

La communauté internationale poursuit sa mobilisation pour faire cesser la guerre en Ukraine, au 47ème jour du conflit. Le chancelier autrichien Karl Nehammer se rend ce lundi à Moscou pour s’entretenir avec Vladimir Poutine. Pendant ce temps-là, la Société Générale a annoncé la fin de ses activités en Russie.

Les principales informations : 

 – La Société Générale annonce son retrait de Russie

– Le chancelier autrichien Karl Nehammer attendu à Moscou

Le chancelier autrichien Karl Nehammer rencontre Vladimir Poutine

Le chancelier autrichien Karl Nehammer est attendu à Moscou ce lundi. Il s’agit de la première fois depuis l’invasion de l’Ukraine. Karl Nehammer rencontrera le président russe Vladimir Poutine, avec « l’intention de tout faire pour que des mesures soient prises en faveur de la paix », tout en reconnaissant que les chances d’y parvenir étaient minces. Il compte notamment évoquer au Kremlin les « crimes de guerre » à Boutcha, au nord-ouest de Kiev, devenue un symbole des atrocités de la guerre en Ukraine. 

La Société Générale cesse ses activités en Russie

La Société Générale a annoncé lundi mettre fin à ses activités en Russie via la cession de la totalité de sa participation dans Rosbank. Très impliquée dans le pays, la banque française était exposée à hauteur de 18,6 milliards d’euros, dont 15,4 milliards pour Rosbank, poids lourd du secteur bancaire russe dans lequel elle était actionnaire majoritaire. A l’ouverture de la Bourse de Paris, le titre Société Générale prenait plus de 5%. Le groupe a annoncé lundi matin dans un communiqué avoir signé « un accord » avec le fonds d’investissement russe Interros Capital « en vue de [lui] céder la totalité de sa participation » dans Rosbank ainsi que ses filiales d’assurance en Russie – une cession qui aura un impact négatif de 3,1 milliards d’euros dans ses comptes.

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici