18.2 C
Londres
mercredi, juin 29, 2022

DOCU. Leïla Laviolette, retour sur un féminicide qui a marqué la Martinique

Le 18 septembre 2017, tandis que l’ouragan Maria fait rage, Leïla Laviolette, une enseignante de 35 ans, et ses deux fils âgés de 3 et 6 ans sont sauvagement tués à l’arme blanche. Ce triple homicide suscite une vive émotion en Martinique où une femme sur cinq est victime de violences conjugales.

À travers les témoignages d’avocats, de policiers, de juristes et de sociologues, ce documentaire analyse la mécanique de ce drame et les complexités de l’instruction.
Il tend un miroir à toute la société et aux rapports que les hommes et les femmes entretiennent aux Antilles.

Kerry Ferdinand entretient une relation extra-conjugale avec l’enseignante Leïla Laviolette. Ils sont séparés depuis un mois, quand le 18 septembre 2017 au soir l’enseignante annonce à son ex-compagnon qu’elle a un nouvel amant. Pris de colère, Kerry Ferdinand s’empare d’un couteau et tranche la gorge de Leïla Laviolette, avant de réserver le même sort à ses deux enfants.

Après avoir quitté le domicile de sa victime, Kerry Ferdinand contacte un marabout et lui demande d’utiliser la magie pour éviter que la police ne découvre son crime. Dénoncé par le marabout qui, par ailleurs, aidera les policiers à localiser le lieu du crime, le meurtrier présumé est rapidement interpellé. Après avoir contesté les faits pendant plusieurs heures, Kerry Ferdinand finit par avouer son crime.

Des marches blanches sont alors organisées en mémoire de Leïla Laviolette et en hommage à toutes celles dont on ignore les souffrances.

Fait nouveau dans le cas de l’assassinat de Leila et de ses enfants, les associations féministes de Martinique s’emparent de cette affaire, qui n’est pas un cas isolé, et alertent régulièrement la population dans leurs tribunes afin de la sensibiliser. Alors que la même année débute le mouvement #MeToo, le meurtre de Leïla et de ses enfants laissera une trace dans l’esprit des Martiniquais. Au sujet de ce terrible drame, Maître Chantalou Norde, avocate des parties civiles dira : « Il y a eu un avant et un après Leila Laviolette. »

Au terme d’un procès qui a eu lieu quasiment trois ans jours pour jour après les faits, Kerry Ferdinand a été condamné à la perpétuité par la cour d’assises de Fort-de-France le lundi 14 septembre 2020.

Réalisation : Emmanuel Descombes
Production : LF Productions, avec la participation de France Télévisions
Durée : 52 min2021

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici