13.9 C
Londres
mardi, juin 28, 2022

Un opérateur meurt électrocuté sur le chantier de la prison de Koné

Le chantier du futur centre de détention de Koné est endeuillé, après le décès accidentel d’un employé, lundi, en fin de journée. Il s’agit de l’ancien champion de body-building Gérald Quach. Le procureur de la République a annoncé l’ouverture d’une enquête pour homicide involontaire dans le cadre du travail.

Nathan Poaouteta (avec Coralie Cochin)

Publié le 12 avril 2022 à 14h43,

mis à jour le 12 avril 2022 à 19h16

L’accident est survenu en fin de journée, ce lundi 11 avril, aux alentours de 17 h 30, sur le site du futur centre pénitentiaire de Koné, actuellement en construction. Un employé d’une cinquantaine d’années était en train de mettre un groupe électrogène hors tension, quand il s’est électrocuté.

La victime, qui travaillait pour une entreprise sous-traitante spécialisée dans la charpente et la pose d’ouvrage en métal et bois, n’a pas survécu. Le parquet a ouvert une enquête pour déterminer les causes précises de cet accident survenu dans le cadre du travail, qui a été confiée à la brigade de recherches de Koné. Une autopsie du corps doit être pratiquée. Cet habitant de la presqu’île de Ducos, à Nouméa, était père de quatre enfants. Il était également bien connu dans le monde du sport.  

Gérald Quach, 55 ans, a eu plusieurs titres en body-building. Champion de Nouvelle-Calédonie toutes catégories en 2003, il avait décroché une médaille d’or chez les moins de 70 kg aux Jeux du Pacifique, à Suva (Fidji), la même année.

Prouesse réitérée en 2007, où il avait obtenu une médaille d’argent dans la catégorie des 75 kg aux Jeux du Pacifique en 2007 à Apia (Samoa). 

Le comité régional des body-builders de Nouvelle-Calédonie lui a rendu hommage, ce mardi, sur sa page Facebook. 

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici