10.5 C
Londres
mardi, juin 28, 2022

Les assistantes maternelles veulent garder leur agrément en Province nord –

Depuis début mars, les assistantes maternelles de Province nord ne bénéficient plus de l’agrément dont elles disposaient depuis 2015. Un agrément spécifique qui permettait d’encadrer la profession mais qui n’est désormais plus valide, au grand désarroi des professionnelles.

Ils ont investi 1,6 millions de francs pour aménager leur maison. Objectif de ce couple : accueillir jusqu’à douze enfants dans un espace entièrement dédié. Pour y parvenir, une formation obligatoire était demandée par la Province nord. 312 000 francs supplémentaires qu’il a fallu débourser pour obtenir un agrément jusque là indispensable.

« On attendait ce courrier avec impatience pour pouvoir communiquer aux parents notre numéro d’agrément, afin qu’ils bénéficient des aides, explique Nelly Mathieu. Lorsque cette assistante maternelle pense recevoir enfin le précieux sésame, c’est la douche froide. « Début mars on a reçu un courrier de la Province nord qui précise que l’agrément n’est plus nécessaire. »

Plus d’agrément, et seulement quatre enfants au lieu des six prévus dans le fonctionnement. Ce retournement inquiète le couple. « Il faudrait que j’augmente mes prix considérablement pour récupérer la perte et la prestance au niveau des parents… On devait être agréés, finalement on ne l’est pas. » Et c’est le cas pour les vingt-cinq nounous de Province nord.

Nelly Mathieu, assistante maternelle, attendait son agrément avec impatience pour que les parents bénéficient des aides

©Nathan Poaouteta / NC la 1 ère

La conséquence d’une loi pays de 2019 à laquelle la collectivité doit se plier, et donc se contraindre à abandonner sa délibération sur l’agrément des assistantes maternelles, datant de 2015. « Ça émanait d’un texte qui datait de 1961, rappelle Anne Sansonetti, chef du service d’aide à la personne à autonomie réduite à la Province nord. Mais au vote de la loi de pays 2019, la délibération de 1961 a été abrogée, et avec elle celle de 2015. »

Plus d’agrément, cela signifie plus d’aides des mutuelles et de déduction fiscale pour les parents. Mais la province Nord nous signifie son souhait qu’une loi soit votée au plus vite pour rétablir cet agrément auquel elle tient, afin de mieux encadrer et règlementer le métier.

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici