15.4 C
Londres
samedi, juin 25, 2022

coup de boost pour les porteurs de projets des quartiers d

Dans le but de rendre l’entrepreneuriat réellement accessible à tous, la communauté d’agglomération Cap Excellence lance les accélérateurs « Tous gagnants ». Le public visé est issu des quartiers dits « défavorisés » du territoire.

Cinquante entrepreneurs émergents ou en activité de tous âges, résidant dans les sept quartiers prioritaires de la ville (QPV) et les onze quartiers de veille active (QVA) de Pointe-à-Pitre, des Abymes et de Baie-Mahault, vont bénéficier de deux dispositifs pour monter ou consolider leur entreprise.
Ceux-ci concernent uniquement les très petites entreprises (TPE).

Ces dispositifs sont des accélérateurs d’entreprises, lancés par la communauté d’agglomération Cap Excellence, en partenariat avec la BGE Guadeloupe/Îles du Nord, qui fait partie d’un réseau national d’aide et d’accompagnement à la création d’entreprises.

L’idée du projet global, baptisé « Tous gagnants », est de booster les chefs d’entreprise, ou futurs chefs d’entreprise, en les intégrant à un programme intensif d’accompagnement.

Agnès habite à la section Quatre Chemins, aux Abymes. Elle veut voler de ses propres ailes et a un projet d’entreprise de traiteur. Son but est de proposer des repas aux personnes isolées, âgées, ou en situation de handicap, notamment. Pour y parvenir, elle compte sur l’accompagnement de « Tous gagnants ».

Le processus dans lequel je suis entrée consiste à tester si mon projet est viable. Si ce n’est pas le cas, il s’agira de voir comment je peux l’améliorer. Ça va revaloriser l’image que les gens ont de tous ces quartiers.

Agnès, porteuse d’un projet de traiteur

C’est le point commun entre tous ces chefs d’entreprise en devenir : être issus de quartiers sensibles.

Le programme accélérateur s’adresse à des publics éloignés de l’emploi, partout en France. Ce sont des gens qui ont des idées, beaucoup d’idées et qui, souvent, ne savaient pas à quelle porte frapper, pour pouvoir mettre en œuvre ses idées.

Isabelle Cerival, responsable d’opération à la BGE Guadeloupe/Îles du Nord

Comme Agnès, ils sont 15 à porter un projet d’entreprise. Tous seront accompagnés pendant 6 mois, dans le cadre du dispositif « accélérateur émergence ». 15 autres suivront, au second semestre 2022.

L’autre dispositif, nommé « accélérateur création », s’adresse, lui, à ceux qui se sont déjà lancés. Leur entreprise doit avoir moins de 2 ans d’existence. 20 chefs d’entreprise seront accompagnés, pendant 12 mois. Le but, cette fois, est de faire évoluer leur entreprise, la consolider. Car ce n’est pas tout de créer une entreprise.

Nos chefs d’entreprises qui ont témoigné l’ont dit : sans un appui, sans un accompagnement, ils ne seraient pas là, aujourd’hui. C’est très facile de créer. En un clic, sur Internet, on a créé. Maintenant, construire un projet, c’est autre chose.

Isabelle Cerival, responsable d’opération à la BGE Guadeloupe/Îles du Nord

Car une fois créé, il faut pérenniser, faire évoluer son projet. Ce sera la deuxième phase :

C’est l’objectif, car vous avez vu qu’il y a un taux de mortalité des entreprises, après trois ans, et nous envisageons, dans un autre programme, de les suivre, au-delà des trois ans.

Piquion Salomé, vice-présidente de la commission développement économique à Cap Excellence

Boissard, Cour Charneau, Mortenol, chemin neuf, Bazin, Boisripeaux, Fond Richer, Calvaire, ou encore tout le centre-ville de Pointe-à-Pitre… ce sont 18 quartiers, au total, qui sont ciblés par ces dispositifs.
Prochaine session, en 2023.

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici