18.3 C
Londres
dimanche, juin 26, 2022

Guerre en Ukraine : pourquoi le “9 mai” est une date importante pour la Russie ?

Le 9 mai pourrait être la ligne de mire de Vladimir Poutine pour décrocher la victoire en Ukraine. C’est en effet le jour de célébration de la “victoire de la Grande Guerre patriotique ” en Russie. Le “Jour de la Victoire”

Le 9 mai est célébré par les Russes comme le “Jour de la Victoire”. En effet, l’armistice de la Seconde Guerre mondiale, aussi appelée la “Grande Guerre patriotique ” par les Russes, a été signé le 8 mai 1945 à 23h01 Berlin, soit à 1h01 le 9 mai à Moscou. L’Armée Rouge était entrée dans la capitale du IIIè Reich, précipitant la capitulation de l’Allemagne nazie.

Au programme, chaque année depuis 1965, pour le 9 mai en Russie : un discours patriotique du chef d’Etat, une parade militaire devant le Kremlin, l’exaltation des héros de la Seconde Guerre mondiale. Pour le 70ème anniversaire de la victoire, en 2015, 16 000 soldats avaient défilé sur la Place Rouge.

Ce rendez-vous est à la fois un moyen d’exaltation de la force russe et de commémoration des 27 millions de morts. Mais c’est avant tout un moyen pour Poutine de constituer un mythe national autour de son image.

“Objectif : Donbass” avant le 9 mai

L’objectif serait donc symbolique : une victoire en Ukraine pour donner plus de grandeur encore au 9 mai. En effet, Vladimir Poutine justifie la guerre qu’il mène en Ukraine comme un combat contre les “nazis” qui seraient à la tête du pays. Le parallèle historique entre les deux guerres seraient donc bon pour la propagande du Kremlin. C’est une véritable course contre la montre car à l’heure actuelle il semble impossible de présenter un bilan positif de “l’opération spéciale” menée en Ukraine.

« Pour la Russie, le 9 Mai est une fête nationale, un rendez-vous militaire important et il est à peu près sûr que, pour le président Poutine, le 9 mai doit être un jour de victoire »

Emmanuel Macron, le 8 avril sur RTL

L’hypothèse est soutenue par les dirigeants européens comme américains. Selon Volodymyr Zelensky, les efforts russes risquent d’être concentrés sur le Donbass, une région russophone à l’Est de l’Ukraine : « La semaine prochaine, (…), les troupes russes passeront à des opérations encore plus importantes dans l’Est » « Nous allons vivre des scènes très difficiles dans les prochaines semaines » a affirmé le président français. Pour l’historien militaire Michel Goya, l’objectif russe serait de s’emparer complètement du Donbass, et surtout de Marioupol avant le 9 mai. Les enjeux sont tels qu’une défaite russe n’est pas envisageable pour Vladimir Poutine.

A lire aussi : Crimes de guerre en Ukraine : est-ce que Poutine peut être jugé par la Cour Pénale Internationale ?

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici