16.2 C
Londres
lundi, juin 27, 2022

la Russie affirme avoir visé une nouvelle usine militaire à Kiev

Guillaume Dominguez avec AFP
10h13, le 16 avril 2022, modifié à
13h16, le 16 avril 2022

En Ukraine, les bombardements se poursuivent. Après Kharkiv à l’Est du pays, la capitale ukrainienne Kiev a été elle aussi frappée ce matin. Les tirs, revendiqués par la Russie, ont touché une usine militaire fabriquant notamment des tanks.

Une usine de matériel militaire fabriquant notamment des tanks a été visée samedi matin par un bombardement dans la banlieue de Kiev, a constaté un journaliste de l’AFP. Ce bombardement, revendiqué par Moscou, intervient au lendemain de l’avertissement des forces russes qu’elles allaient intensifier leurs attaques sur la capitale ukrainienne.

« Des armes air-sol de haute précision et de longue portée ont détruit des bâtiments de production d’une usine d’armement à Kiev », a annoncé le ministère de la Défense russe dans un communiqué sur Telegram. Sur les lieux, un grand nombre de militaires et de policiers étaient présents sur place, empêchant l’accès au complexe, d’où s’échappait de la fumée.

Appel à rester dans un « endroit sûr »

Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, a indiqué sur Facebook ne pas avoir à ce stade d’informations sur les victimes potentielles. « Dans la matinée, Kiev a été bombardée. Des explosions ont retenti dans le district de Darnytsky à la périphérie de la ville. Les sauveteurs et les médecins travaillent actuellement sur place », a-t-il écrit. Vitali Klitschko a une nouvelle fois appelé les habitants partis de la ville à ne pas y revenir, mais à rester dans un « endroit sûr ».

Vendredi, une frappe russe avait touché une usine de la région de Kiev, fabriquant des missiles Neptune que l’armée ukrainienne avait affirmé avoir utilisés pour frapper le croiseur russe Moskva. Les tirs russes sur la région de Kiev se sont raréfiés depuis la fin mars, lorsque Moscou a retiré ses troupes des alentours de la capitale, en annonçant vouloir concentrer son offensive sur l’est de l’Ukraine. La Russie a cependant menacé vendredi d’intensifier ses attaques sur Kiev après avoir accusé l’Ukraine de bombarder des villages en territoire russe, proches de la frontière ukrainienne.

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici