18.3 C
Londres
dimanche, juin 26, 2022

3 raisons d’assister au Festival international du court-métrage à Toulouse

Après deux années d’absence physique dues à la crise sanitaire, le festival international de courts-métrages revient à Toulouse. Une trentaine de films seront projetés à l’Ecole Nationale Supérieure d’Audiovisuel (ENSAV) et au conseil départemental à partir de ce vendredi 15 avril.

Concours de Courts débarque à nouveau dans la ville rose pour une 19e édition. Au programme de ce festival international : la projection gratuite d’une trentaine de courts-métrages d’une durée maximale de 15 minutes par film. Une première soirée est prévue ce vendredi 15 avril de 18 heures à 21 heures à l’Ecole Nationale Supérieure de l’Audiovisuel.

Une deuxième soirée se tiendra vendredi 22 avril de 17h30 à 20h30  au conseil départemental de la Haute-Garonne. 

Objectif de ce festival : mettre à l’honneur un genre cinématographique peu représenté, le court-métrage. Cinéphiles, futurs réalisateurs ou simples curieux ne bougez plus : on vous donne trois raisons d’assister à la projection de ces films venus du monde entier.  

Ce festival de courts-métrages est né en 2003 et a été initié  par Serge Regourd, président de la Commission Culture, Communication et  Patrimoine de la région Occitanie. La première idée était de créer un événement sous la forme d’un projet professionnel tuteuré, et de s’adresser initialement aux écoles de cinéma et d’audiovisuel. 

Très vite, une formidable dynamique a pris forme et Concours de Courts est devenu l’un des festivals de courts-métrages les mieux répertoriés, au-delà des frontières nationales.

Serge Regourd, créateur du festival

Aujourd’hui, 258 candidatures venues de la France entière, d’Europe, d’Asie et d’Afrique ont été reçues pour participer à cette 19e édition. Une trentaine ont été retenue par un jury de pré-sélection composé d’étudiants en école de cinéma et d’audiovisuel et cinéphiles. Les critères reposent notamment sur la qualité du scénario, de la mise en scène, la direction des acteurs et des éléments techniques. 

Parmi ces trente films diffusés, une deuxième sélection sera opérée pour autoriser une poignée d’entre eux à concourir. 6 prix seront décernés : grand prix, meilleur film d’animation, meilleur premier court, meilleur film international, meilleur film français et un prix remis par le public, le prix coup de cœur. 

L’année dernière, le grand jury était composé de professionnels du cinéma et vedettes emblématiques du grand écran notamment Mathieu Almaric, Laurent Gamelon et Gabrielle Lazure.

Pour cette nouvelle édition, une mini-série appelée « Les Réalisateurs de demain » est tournée. Le but : mettre en lumière les nouvelles générations de cinéastes. Des étudiants de l’ENSAV (Ecole Nationale Supérieure de l’Audiovisuel) de Toulouse sont passés devant la caméra pour faire connaître leurs parcours et leurs aspirations. 

Cette mini-série est diffusée sur Youtube. 

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici