15.4 C
Londres
samedi, juin 25, 2022

Contrôles routiers : un week-end de Pâques sous surveillance

Des contrôles sur les routes du département sont menés depuis le début de ce week-end festif. Des accidents souvent meurtriers se produisent à cette période. Pour les autorités, il s’agit davantage de faire de la prévention plutôt que de la répression.

Les services de l’Etat mobilisés, afin de réduire le nombre de tués sur les routes du département. C’est l’hécatombe depuis le début de l’année. Et en ce week-end pascal, souvent meurtrier, les forces de l’ordre seront particulièrement visibles. Des contrôles seront effectués un  peu partout sur le territoire. Ils ont d’ailleurs débuté hier. Notamment au  rond-point de Bel-Air à Capesterre Belle-Eau.

Ces contrôles « inopinés et programmés » sont une nécessité pour le Major Pierre Laurence, adjoint au commandant de l’escadron départemental de sécurité routière.

Le but est de pouvoir avoir une visibilité de la gendarmerie sur les axes routiers de la Guadeloupe, afin de faire baisser le nombre d’accidents et surtout le nombre de tués qui est déjà très important à cette date. 

Et en 2h30 de contrôle sur ce lieu, les gendarmes ont pu constater des délits routiers qui ont amené une « répression obligatoire, indique le Major de la gendarmerie. Ainsi, une détention de stupéfiants, une conduite sous stupéfiants, une conduite en état d’ébriété, un refus d’obtempérer, un défaut de permis et un défaut d’assurance ont été constatés. 

12 personnes ont trouvé la mort sur les routes de Guadeloupe, depuis le début de l’année. 

A (re) voir le reportage de Jordi Rayapin (stagiaire) et Rudy Rilcy (stagiaire) : 

Montage : Marius Avril

Mixage : Cédric Jean-Baptiste

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici