12.5 C
Londres
samedi, juin 25, 2022

L’épidémie de dengue expliquée aux enfants d’une école de Saint-Benoît

L’épidémie de dengue continue sa progression à La Réunion. Ce mardi 19 avril, une opération de sensibilisation s’est déroulée dans une école de Bras Fusil à Saint-Benoît.

Les yeux rivés dans un microscope, les marmailles découvrent le monde des larves de moustique, ce mardi 19 avril, à l’école primaire Daniel Honoré, à Bras Fusil, à Saint-Benoît.

« On dirait un petit poisson pas très beau, il est vilain », s’exclame Maëva, élève de CP. Grâce à des intervenants et aux supports pédagogiques, les enfants découvrent la vie des moustiques de la larve à l’insecte. Ils apprennent aussi comment les maladies se transmettent et comment lutter contre leur prolifération.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Une opération de sensibilisation à la dengue a été menée dans une école de Bras-Fusil à Saint-Benoît. Reportage

« J’ai beaucoup de ventilateurs chez moi, comme ça les moustiques partent derrière là-bas sinon ils nous embêtent », s’exclame Keyllian, élève de CP. Dans cette école à Haute Qualité Environnementale (HQE), la nature a une grande place dans les classes.

« Les marmailles se rendent bien compte qu’il y a plein de moustiques dans les classes, ils se disent maintenant qu’il faut vider l’eau, sinon il y en aura encore plus, remarque Valérie Boyer, professeure à l’école Daniel Honoré. Ils ont compris comment les larves devenaient moustiques et qu’ils pouvaient donner des maladies ».

Opération de sensibilisation des élèves de l’école primaire Daniel Honoré à Bras fusil Saint-Benoît

©Laurent Figon

Depuis une semaine, dans cette école de Bras-Fusil, les agents de l’ARS dispensent les conseils pour lutter contre la prolifération des moustiques vecteurs de la dengue et du chikungunya. Six classes soit 90 enfants apprennent les bons gestes avant la mise en pratique.

Opération de sensibilisation des élèves de l’école primaire Daniel Honoré à Bras fusil Saint-Benoît

©Laurent Figon

« Nous avons ce cours théorique et en rentrant chez eux à la maison, ils auront la pratique en allant voir dans le jardin s’ils trouvent des moustiques et des larves », explique Jean-François Hoareau, technicien sanitaire de la Lutte anti vectorielle à l’ARS dans le secteur Est.

Tous espèrent que les marmailles transmettront à leur tour les bons gestes en rentrant chez eux.

La semaine dernière, l’Agence Régionale de Santé annonçait 137 cas de dengue répartis dans 18 communes de La Réunion du 21 mars au 3 avril. Le nombre de passages aux urgences est aussi en hausse.

Depuis le 1er janvier, 745 personnes ont contracté la dengue, six personnes ont été hospitalisées pour dengue et 64 passages aux urgences ont été enregistrés.

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici