10.5 C
Londres
mardi, juin 28, 2022

l’appel désespéré des soldats de Marioupol, des avions de chasse envoyés à Kiev

L’ESSENTIEL

L’Ukraine a reçu des avions de chasse pour l’aider à contrer l’offensive russe dans l’est du pays, où les derniers combattants ukrainiens retranchés à Marioupol ont lancé un appel désespéré à la communauté internationale pour être secourus. La Russie affirme de son côté avoir ouvert un couloir censé permettre aux forces ukrainiennes ayant décidé de se rendre de sortir de Marioupol. Mardi dans la soirée, l’armée russe a cependant déploré que « personne » n’ait emprunté ce couloir humanitaire. Ce dernier sera rouvert de nouveau mercredi à partir de 11 heures GMT, selon la même source.

Les principales informations :

– les soldats ukrainiens appellent la communauté internationale à l’aide

– des avions de chasse envoyés à l’armée ukrainienne

– les États-Unis et leurs alliés préparent de nouvelles sanctions

L’appel désespéré des combattants de Marioupol

« Nous vivons peut-être nos derniers jours, voire nos dernières heures », a affirmé un officier ukrainien assiégé à Marioupol en appelant la communauté internationale à procéder à leur « extraction », dans un message publié sur Facebook mercredi. « L’ennemi est dix fois plus nombreux que nous », a déclaré Serguiy Volyna, un commandant de la 36e brigade de la marine nationale, retranchée dans le vaste complexe sidérurgique d’Azovstal à Marioupol (sud-est de l’Ukraine), assiégé par les forces russes.

« Nous appelons et supplions tous les dirigeants du monde de nous aider. Nous leur demandons d’utiliser la procédure d’extraction et de nous emmener sur le territoire d’un pays tiers », a-t-il ajouté.

Des avions de chasse envoyés, nouvelle aide militaire en préparation

L’Ukraine a reçu des avions de chasse et des pièces détachées pour renforcer son armée de l’air, a indiqué mardi le porte-parole du Pentagone, John Kirby, refusant de préciser leur nombre ou les pays ayant fourni les appareils. Mais il s’agit vraisemblablement de Mig-29 de fabrication russe, que Kiev réclamait depuis le début du conflit et dont disposent une poignée de pays d’Europe de l’Est.

Après l’envoi de pièces d’artillerie Howitzer annoncé la semaine dernière par Joe Biden, cette annonce témoigne d’un changement d’attitude des Occidentaux, qui ont pendant plus d’un mois refusé de fournir à l’Ukraine des armements lourds, pour éviter toute escalade du conflit. Et selon CNN et NBC News, les Etats-Unis s’apprêtent à approuver un nouveau paquet d’aide militaire à l’Ukraine s’élevant à 800 millions de dollars, moins d’une semaine après une précédente annonce d’une tranche du même montant.

La guerre dans une nouvelle phase

La Russie a annoncé mardi avoir mené une dizaine de frappes aériennes et de missiles dans l’est de l’Ukraine, entamant selon Kiev « la bataille pour le Donbass » crainte depuis des semaines. Selon le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, il s’agit d’une « nouvelle phase » de la guerre. Selon Moscou, « des missiles de haute précision » ont « neutralisé 13 places fortes » ainsi que des « concentrations » de troupes près de la ville clé de Sloviansk, dans la région de Donetsk.

Les combats « sont incessants » dans plusieurs villes, « c’est l’enfer », a déclaré le gouverneur ukrainien de la région de Lougansk, Serguiï Gaïdaï, appelant les habitants à fuir.

États-Unis et alliés prêts à de nouvelles sanctions contre la Russie

Les Etats-Unis et l’Union européenne sont parvenus à « un large consensus sur la nécessité d’accentuer la pression sur le Kremlin, notamment à travers l’adoption de nouvelles sanctions », a déclaré mardi soir le gouvernement italien. Les alliés sont aussi tombés d’accord sur la nécessité « d’accroître l’isolement international de Moscou », a-t-il précisé dans un communiqué.

Cette prise de position a été prise au cours d’une réunion virtuelle consacrée à l’offensive russe en Ukraine entre le président américain Joe Biden et les principaux alliés des Etats-Unis.

Poutine responsable de « crimes de guerre », pour Scholz

A l’issue de cette visioconférence, le chancelier allemand Olaf Scholz a jugé que le président russe Vladimir Poutine portait la responsabilité des « crimes de guerre » en Ukraine qui ont fait des milliers de morts parmi la population civile.

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici