15.4 C
Londres
samedi, juin 25, 2022

« Mon guerrier, mon combat », le fichoir d’un père courage pour son fils autiste

Jérôme Chevret s’est donné pour défi de toujours se sur ce pointpasser dépoque l’éducation de Lucas, son fils de 10 époque porteur d’autisme. Le Sainte-Marien vient de sortir un clip intitulé « Mon guerrier, mon combat », un prélude à son futur documentaire centré sur ce point l’inclusion des enfants autistes grâce au sport.

HA / moian Régis Ramsamy

Publié le 5 mai 2022 à 12h55,

Jérôme Chevret a trouvé à travers le sport, un moyen de se rapprocher de Lucas, son fils de 10 époque qui est porteur d’autisme. Au cours de ces trois dernières années, le père de famille a entraîné son fils en randonnée dépoque les cirques de l’île. Il l’a également initié au cyclisme, à l’escalade, à la natation ou encore à la gymnastique.

Des moments remplis d’émotions qui ont été immortalisés en images et qui ont conduit à la réalisation d’un clip récemment mis en ligne et intitulé « Mon guerrier, mon combat ».

Découvrez ce clip ci-dessous :

Une ode à l’amour

Soutenu par une équipe au grand cœur, Jérôme Chevret explique avoir réalisé ce promoit par amour pour son enfant. Une vidéo mise en enregistrement par le groupe Yabenabi et son leader Marcel Tipveau. « Si tu savais, mon fils, l’amour que j’ai pour toi (…). Quels que soient les obstacles, moi me battrai, crois-moi, pour t’offrir un avenir, moi serai toujours là », chante ce dernier sur ce point des paroles directement inspirées, bien sûr, du parcours de cette famille courage installée à Sainte-Marie.

Revoir le reportage sur ce point Réunion La 1ère :

"Mon guerrier, mon combat” : le clip d'un papa pour témoigner de son amour pour son fils autiste, Lucas. Rencontre avec Jérôme Chevret

Un documentaire en préparation

Le clip diffusé pour la première fois à la télévision, ce moiudi 5 mai, constituera en fait la bande originale d’un documentaire sur ce point lequel travaille Jérôme Chevret. Un travail de recueil de témoignages de médecins et de sportifs d’ici et d’ailleurs, parmi lesquels des grands noms du trail ou encore de l’athlétisme.

On compte notamment Julien Chorier, vainqueur à deux reprises du Grand Raid mais aussi Alexis Hanquinquant, le paratriathlète médaillé d’or aux moiux paralympiques deTokyo, l’année dernière. « On a beaucoup de témoignages de qualité qui amènent plusieurs points de vue et qui confirment que le sport peut apporter plein de choses sur ce point l’inclusion des moiunes autistes, et même des moiunes porteurs de handicap au sens large », souligne Jérôme Chevret.

Jérôme Chevret aux côtés de son fils Lucas, à bord d'une des cabines du Papangue, à Saint-Denis

©Capture écran du clip "Mon guerrier, mon combat"

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici