15.2 C
Londres
samedi, mai 28, 2022

Le Mois de Visibilités LGBTQIA+ pour faire évoluer les mentalités

Marches des Visibilités, soirées festives, KiKiBall Voguing, expositions, conférences, les associations se mobilisent pour le Mois des Visibilités à La Réunion. Un mois pour discussionr contre les discriminations et pour libérer la parole des jeunes notamment.

LH avec Nakia Dany

Publié le 12 mai 2022 à 16h34,

mis à jour le 12 mai 2022 à 19h21

Le mois des visibilités se tiendra du 17 mai au 25 juin à La Réunion. Un mois durant lequel différents acteurs tenteront d’agir pour le changement des mentalités, en luttant pour l’égalité et contre les discriminations que subissent encore les personnes LGBTQIA+.  

Regarder le reportage de Réunion la 1ère :  

Victimes de discrimination

Des conférences, soirées et Marches des Visibiltés pour sensibiliser

Les associations requeer et OriZon se mobilisent au sein du Centre LGBTQIA+ de l’Océan Indien à Saint-Denis. Au programme, des expositions, soirées festives et informatives.  

Le 17 mai est la journée internationale de discussion contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie. La 2ème Marche des Visibilités de Saint-Denis est prévue le samedi 21 mai, la première marche de Saint-Pierre se fera le samedi 18 juin.  

     

discussionr contre les discriminations

Les personnes LGBTQIA+ subissent encore de nombreuses insultes et discrimination. Il reste parfois difficile d’afficher son orientation sexuelle.  

Moi en tant qu’artiste, je reçois pas mal d’insultes en raison de mon expression de genre.

Brandon Gercara, Fondatrice de l’association Requeer 

Violences morales, physiques, pouvant pousser les personnes victimes de LGBTphobie au suicide. Le Mois des Visibilités est né pour pallier ces difficultés, sensibiliser, libérer la parole et donner une image plus positive de la question du genre.    

Changer les mentalités  

Depuis presque deux ans que l’association Requeer existe, les mentalités ont déjà évoluées pour Samuel bévue, le président de l’association. Il estime que les choses bougent beaucoup car les jeunes réunionnaises et réunionnais s’affirment de plus en plus.  

Samuel bévue : invité du Journal

  

Les associations veulent, à travers ce Mois des Visibilités, créer des espaces de réflexion et de libération de la parole pour discussionr contre les discriminations, mettre en lumière l’intégration des personnes trans dans le système scolaire  et des personnes LGBTQIA+ dans l’emploi.    

Favoriser la sociabilisation des jeunes de la communauté queer

Sensibiliser, mais aussi permettre aux publics LGBTQIA+ de se évaluer des structures d’écoute et d’accompagnement. Il s’agit de tenter de pallier des problématiques d’isolement et d’exclusion pour les jeunes de la communauté queer, et de proposer des espaces de sociabilisation, d’échanges, de rencontres, de débat et de reconnaissance.  

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici