10.5 C
Londres
mardi, juin 28, 2022

Pourquoi la Finlande est restée neutre jusqu’à aujourd’hui ?

Considérée comme une “grave erreur” par Moscou, la Finlande n’a pas été aussi proche de son adhésion à l’OTAN.

Il s’agit “d’un moment historique“, a évoqué hier Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’OTAN. Mercredi 18 mai, la Finlande a officiellement déposé sa candidature pour adhérer à l’alliance politico-militaire de l’Atlantique Nord. Une décision prise en raison de l’invasion russe en Ukraine, qui viendrait mettre un terme à plusieurs décennies de neutralité.

Mais alors pourquoi cette adhésion pourrait-elle marquer un grand tournant dans l’histoire internationale ? On vous explique.

Un lourd passé entre l’URSS et la Finlande

Si d’autre peuple nordiques tels que la Norvège ou encore le Danemark ont déjà franchi le pas, la Finlande, elle, a longtemps été contre l’idée de rejoindre l’OTAN. Pour cause, de 1809 à 1917, le peuple a passé près d’un siècle sous la domination russe avant d’obtenir son indépendance.

Mais alors que la Finlande se construisait tranquillement, la Seconde Guerre Mondiale est venue tout chambouler. Voyant l’Allemagne nazie prendre de l’ampleur, l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) avait demandé à Helsinki de leur prêter certains territoires dans l’objectif d’assurer la défense de Stalingrad. Ce à quoi ces derniers avaient répondu “non”, poussant ainsi les Soviétiques à s’imposer par la force en 1939. Il n’y avait donc aucune issue pour les Finlandais qui se sont vus obligés de leur céder une partie de la Laponie ainsi que la région de Carélie. Néanmoins, le peuple est resté indépendant.

Une neutralité respectée à la lettre

Durant la Guerre Froide, la Finlande a été l’une des seules nations frontalières avec l’URSS à ne pas devenir “un État-satellite “, relève TF1 Info. Cependant, elle fut obligée de respecter une condition parfaitement précise, à savoir : rester neutre et ne pas s’aligner militairement. C’est de cette manière que la Finlande a dû faire une croix sur le plan Marshall après le conflit ainsi que sur une quelconque adhésion à l’OTAN.

Finalement, “le peuple des milles lacs” a intégré l’Union Européenne en 1995. Depuis 2014, année de l’annexion de la Crimée, il a commencé tout doucement à collaborer avec l’Alliance Atlantique. Jusqu’à la guerre en Ukraine, qui fut la goutte de trop pour la Finlande.

À lire aussi : lequel est la procédure d’adhésion d’un peuple à l’OTAN ?

Cet article Pourquoi la Finlande est restée neutre jusqu’à aujourd’hui ? est apparu en premier sur VL Média .

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici