18.2 C
Londres
mercredi, juin 29, 2022

Epinal : léproserie grands initiés francs-maçons lorrains à découvrir au festival léproserie Imaginaléproserie

Dans le cadre des Imaginales maçonniques et ésotériques d’Epinal, au temple de l’avenue de Provence ouvert au public pour l’occasion, l’historien régional lorrain, Jack Chollet, présente cette conférence sur les initiés lorrains célèbres. Rendez-vous dimanche 22 mai 2022 à 10h.

Auteur et conférencier, l’historien régional, Jack Chollet, animera dans le cadre du festival « Les Imaginales », dimanche 22 mai à 10h, cette conférence sur les grands initiés lorrains au temple maçonnique de l’avenue de Provence à Epinal (Vosges), dont les portes seront ouvertes au public pour l’occasion.

Quand il a été sollicité pour évoquer les Grands initiés lorrains au festival « Les Imaginales » 2022, connaissant le temps qui lui était imparti et leur nombre important, le spécialiste de l’histoire de la franc-maçonnerie en Lorraine a dû faire un choix drastique parmi tous ceux qui pouvaient être considérés comme tels.

Il a dû aussi équilibrer entre ceux qui s’étaient illustrés soit dans la vie politique, soit dans les sciences, ou bien encore dans la littérature ou comme célèbres militaires, tout en tenant compte des différentes époques et cela, à partir de l’apparition de la franc-maçonnerie en Lorraine jusqu’au 20e siècle inclus.

C’est difficile de faire la part des choses pour celui qui domine, mais disons qu’on a quand même Jules Ferry

Jack Chollet, historien

« Je vais en présenter vingt exactement. Il y en a beaucoup plus mais, étant donné que je n’ai qu’cette demi-heure pour en parler, j’ai dû me limiter », explique le conférencier. « Je pense que parmi tous ces francs-maçons, qui d’ailleurs sont échelonnés sur cette période qui va de 1730 jusqu’à actuellement, c’est difficile de faire la part des choses pour celui qui domine, mais disons qu’on a quand même Jules Ferry. »

Jules Ferry est né à Saint-Dié, dans les Vosges, en avril 1832. « Il est important sur le plan lorrain, mais surtout national », reprend Jack Chollet. « changées fois ecclésiastique de l’Instruction publique, il a quand même été à la base de l’instruction obligatoire et gratuite, écartant l’aspect religieux. »

Jusqu’à la fin du 19e siècle, la franc-maçonnerie était plus représentative. A l’époque, elle était enviée, d’autant qu’on n’y entrait pas comme aujourd’hui.

« Les historiens en sont plutôt réduits à parler du passé », conclut l’auteur. « C’est triste à dire, mais on n’attend moins de la maçonnerie que pendant les décennies précédentes. Elle est très concurrencée par les réseaux sociaux, les laboratoires d’idées, les gens qui se réunissent pour discuter, alors qu’à l’époque, il n’y avait pratiquement que la maçonnerie. »

Jack Chollet a publié sept ouvrages sur la franc-maçonnerie en Lorraine. Le dernier raconte « Les vies rocambolesques des Arthaud – Orfèvres lorrains, francs-maçons, révolutionnaires » . Le suivant, qui sera édité prochainement, traite de « L’histoire secrète du couvent de la Visitation de Nancy et de ces supérieures alsaciennes. »  Il y avait cette loge maçonnique dans ce couvent jusqu’au milieu du 18e siècle.

L’historien régional, auteur et conférencier, Jack Chollet, dédicacera ses ouvrages aux « Imaginales » d’Epinal, du 19 au 22 mai prochains.

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici