15.4 C
Londres
samedi, juin 25, 2022

un « Retour à la vie », constellé d’étoiles… Demandez le programme !

L’incontournable festival estival est de retour. Après avoir vécu la « damnation de Faust » en 2020, c’est, plus encore qu’une symphonie, une chevauchée fantastique qui commence dès ce soir à Roybon en faisant exploser les notes de musique comme des milliers de gouttes d’eau.

« Que d’eau, que d’eau », pourrait-on dire pour qualifier le retour en scène du festival dédié au grand homme de la musique classique française du 19ème siècle. Le lac des fées, de Daniel Auber, Le lac des cygnes de Tchaïkovski… et puis, l’incontournable Water Music de Haëndel, si le festival Berlioz voulait se remettre de la douche froide Covid qui s’est abattue sur lui l’an dernier, obligeant son directeur à annuler l’édition 2020, rien de tel que de renaître dans une « Féerie des eaux ».

C’est ce que proposera, ce soir, à Roybon, en Isère, l’orchestre symphonique universitaire de Grenoble sous la direction de Patrick Souillot. Un orchestre qui jouera sur l’eau, entouré de jets d’eau et de feux d’artifices. Les animations ne manqueront pas pour le public tout au long de cette première soirée, délocalisée de la Côte-Saint-André, fief berliozien s’il en est, à Roybon dans le Chambaran.

« Roybon est une commune qui a beaucoup espéré de l’eau, ces dernières années » (NDLR et a été également déçue après l’abandon récent du projet d’implantation d’un parc de loisirs aquatique), commentait ce matin, Bruno Messina, le directeur du festival Berlioz au micro de France bleu Isère. « C’est une commune qui émerge à nouveau après cette période compliquée et avec le maire, on a eu envie d’organiser cette grande fête de retour à la vie autour de l’eau. » 

Début à 21 heures, par une grande fête de la nature musical. A 23 heures, un grand bal folk est prévu. On y dansera le rigaudon dauphinois. D’autres danses populaires aussi pour célébrer un  » Le retour à la vie », figure de proue du festival de cette année.

 

Une pluie d’étoiles de la musique classique

« Alla Grande »! C’est ainsi que Berlioz, éternel amoureux de l’Italie, aurait qualifié la programmation de cette année.

Pour l’éclectisme qui caractérise toujours le carnet de rendez-vous concocté par Bruno Messina et son équipe. De grands concerts symphoniques donnés dans la cour du Château Louis XI. Voici le programme : 

 

Mercredi 18 août : Gala Saint-Saëns par l’orchestre Les siècles, dirigé par François-Xavier Roth.

Jeudi 19 août : Berlioz en Italie, par l’orchestre national de Pays de la Loire. Direction : Pascal Rophé

Vendredi 20 août : Gala Flaubert avec des oeuvres de Berlioz, Massenet et Richard Strauss. Orchestre de Metz. Direction : Constantin Trinks. Mezzo soprano : véronique Gens.

Dimanche 22 août : Les Troyens à Carthage d’hector Berlioz, par le jeune orchestre européen Hector Berlioz-Isère, le Chœur de l’Orchestre de Paris et le
Chœur du Forum National de la Musique de Wroclaw. Direction : François-Xavier Roth.

Mardi 24 août : Le retour à la vie. Le Cercle de l’Harmonie et le Chœur du Conservatoire Darius Milhaud d’Aix-en-Provence. Avec Jérémie Rhorer à la baguette, ils donneront leur interprétation de la Symphonie fantastique de Berlioz, et de son Lelio, ou le retour à la vie.

L’édition 2021 du Festival Berlioz sera marquée également par la présence de nombreux grands noms de la musique classique. Du violoniste Renaud Capuçon, mardi mercredi 18 août interpretant Saint-Saëns, à Jordi Savall dirigeant le Concert des Nations et le Chœur El Leon de Oro dans un programme Schubert-Beethoven, dimanche 29 août, en passant par Sir John Eliot Gardiner, qui dirigera l’ Orchestre Révolutionnaire et Romantique et le Monteverdi Choir, la veille, samedi 28, pour une soirée Berlioz, Mendelssohn. Enfin le pianiste Bruno Rigutto, donnera un récital, samedi avec une intégrale Chopin et dimanche avec un programme Schumann, Chopin, Liszt, et Ravel.

 Côté surprises du chef

Enfin, le festival Berlioz n’aurait pas été lui-même sans les petites (ou grosses) surprises préparées par le chef d’orchestre du festival, Bruno Messina. La soirée d’ouverture, bien sûr, mais aussi :

Un colloque : « Berlioz, Flaubert et l’Orient », lundi 23 août, au musée Hector Berlioz de la Côte. Seront présent : Philippe Dufour, professeur de littérature française à l’Université de Tour, Sabine Le Hir, docteur en musicologie de l’Université de Tours, Anastasiia Syreischikova, docteur en musicologie de l’École Pratique des Hautes Études, Sylvie Douche, maître de conférences en musicologie à Sorbonne Université et Clair Rowden, professeure de musicologie à Cardiff University.

 Des ciné-concerts gratuits

Vendredi 20 août à 15h à la Médiathèque de Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs ; 

Samedi 21 août à 11h au Salon aux gypseries à Saint-Antoine l’Abbaye ;

Dimanche 22 août à 11h à la Médiathèque de Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs ;

Lundi 23 août à 11h à la Médiathèque de Saint-Jean-de-Bournay ;

Mardi 24 août à 11h à la Médiathèque de la Côte-Saint-André ;

Mercredi 25 août à 11h à la Médiathèque de Saint-Siméon-de-Bressieux.

 

Retrouvez tout le programme de l’édition 2021 du Festival Berlioz ICI. 

 

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici