21 C
Londres
dimanche, juin 26, 2022

Joe Biden « défend fermement » sa décision de retirer les troupes américaines d’Afghanistan

Le président Joe Biden a « défendu fermement » lundi sa décision de retirer les troupes américaines d’Afghanistan, malgré la prise de Kaboul par les talibans. « Après 20 ans, j’ai appris à contre-cœur qu’il n’y avait jamais de bon moment pour retirer les forces américaines », a affirmé le président américain lors d’une adresse à la nation. « La vérité est que tout cela s’est déroulé plus rapidement que nous l’avions prévu », a-t-il toutefois concédé depuis la Maison Blanche, après avoir dû interrompre ses congés face à l’ampleur de la polémique.

« Notre mission en Afghanistan n’a jamais été censée construire une nation. Elle n’a jamais été censée créer une démocratie unifiée centralisée », a dit le président démocrate, en précisant que l’objectif unique « rest(ait) aujourd’hui et a toujours été d’empêcher une attaque terroriste sur le sol américain ».

« Toutes les options » données aux forces afghanes

Joe Biden a estimé que les Etats-Unis avaient donné à l’armée afghane « toutes les options » possibles pour combattre les talibans. « Nous leur avons donné toutes les options pour déterminer leur propre avenir », a-t-il dit, ajoutant que « les forces américaines ne peuvent pas, et ne devraient pas, mener une guerre et mourir d’une guerre que les forces afghanes n’ont pas la volonté de combattre pour eux-mêmes ».

Il a en outre souligné que les adversaires des Etats-Unis sur la scène internationale, Chine et Russie au premier rang, auraient « adoré » que les Américains restent enlisés en Afghanistan.

Un usage « dévastateur de la force si nécessaire »

Face au chaos régnant, le locataire de la Maison Blanche a par ailleurs menacé lundi les talibans de représailles si ces derniers venaient à perturber les opérations d’évacuation en cours à l’aéroport de Kaboul. En cas d’attaque, la réponse sera « rapide et puissante », a déclaré Joe Biden, promettant de défendre les ressortissants américains avec un usage « dévastateur de la force si nécessaire ».

Les Etats-Unis continueront de s’engager pour les « femmes et les jeunes filles » d’Afghanistan a également promis lundi le président démocrate, qualifiant les scènes en Afghanistan de « déchirantes ». Sitôt son allocution achevée, Joe Biden a repris le chemin vers Camp David, le lieu de villégiature des présidents américains situé non loin de la capitale fédérale. Les relations entre les Etats-Unis et l’Afghanistan dépendront « du comportement des talibans », a ensuite précisé l’exécutif américain. 

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici