15.8 C
Londres
mercredi, juin 29, 2022

Hausse des hospitalisations d’enfants pour Covid-19 : faut-il s’en inquiéter ?

Hausse des hospitalisations d’enfants testés positifs au Covid-19, décès d’un nourrisson en Occitanie … Face à l’inquiétude grandissante de la population concernant l’impact du virus sur les plus jeunes, les autorités de santé se montrent rassurantes.

Ce vendredi 20 août, « le décès [d’un nourrisson] a été constaté à la naissance dans une maternité de la région », a expliqué l’ARS Occitanie dans un communiqué partagé ce dimanche 22 août, comme le rapporte BFMTV. « La jeune maman était également porteuse du virus Covid-19 », a-t-elle ajouté. Si le test post-mortem réalisé sur le nouveau-né s’est avéré positif au Covid-19, les experts ne peuvent cependant affirmer avec certitude que son décès ait été directement causé par le virus.

Des chiffres à la hausse

La mort de ce nouveau-né, qui marque ainsi le septième décès d’un enfant âgé entre 0 et 9 ans lié au Covid-19 depuis le début de l’épidémie, n’a pas manqué de raviver les inquiétudes de certains quant à l’impact du virus sur les plus jeunes.

Depuis plusieurs semaines, alors que la rentrée scolaire approche à grands pas, plusieurs médecins et autres professionnels de la santé alertent en effet sur la hausse des hospitalisations d’enfants de moins de 10 ans pour Covid-19, phénomène qui s’observe particulièrement dans la région PACA, dans le sud de la France. « Lors de la première vague, ici, aux urgences, c’était vide. On n’avait pas de passage d’enfants du tout. […] Là, depuis juillet, ça explosé », s’alarme Philippe Babe, chef de service adjoint des urgences pédiatriques à Nice, auprès de BFMTV. Selon les chiffres rapportés par L’Express, 56 enfants ayant entre 0 et 9 ans seraient ainsi actuellement hospitalisés en France après avoir contracté le virus ; sept d’entre eux seraient en soins critiques.

« Une maladie bénigne dans l’immense majorité des cas »

Si les autorités médicales appellent ainsi les parents — et notamment les femmes enceintes — à se montrer prudents et à se faire vacciner contre le virus afin de protéger leur(s) enfant(s), les autorités médicales veillent tout de même à adopter un ton rassurant ; car si les enfants semblent plus touchés par le virus en raison de la propagation du variant Delta, les décès et le développement de formes graves liés au Covid-19 demeurent extrêmements rares. « Oui, ce virus circule davantage, il est plus contagieux », explique ainsi Christèle Gras le Guen, pédiatre au CHU de Nantes et présidente de la société française de pédiatrie dans une interview pour BFMTV. « Mais aujourd’hui, le Covid chez l’enfant reste une maladie bénigne dans l’immense majorité des cas. On a pas d’inquiétude pour la santé des enfants. »

Christèle Gras Le Guen, présidente de la Société française de pédiatrie: « Le Covid-19 chez l’enfant reste une maladie bénigne dans l’immense majorité des cas » pic.twitter.com/PRotLouwF2

— BFMTV (@BFMTV) August 23, 2021

Par ailleurs, comme le rapporte Le Figaro, si plus de jeunes enfants et nourrissons ont dû être hospitalisés pour Covid-19 ces dernières semaines, l’évolution de leur état de santé est généralement « bonne », rassure Philippe Babe. « Mais ce sont tout de même des contraintes importantes pour un nouveau-né », précise-t-il. « La plupart ont de la fièvre. Et un bébé de dix jours qui a de la fièvre, il ne bouge plus, il n’est pas bien, donc on est obligé de le garder quatre, cinq, six jours à l’hôpital. »

À lire aussi : Rentrée scolaire : Jean Michel Blanquer confirme le protocole sanitaire

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici