20.7 C
Londres
jeudi, août 11, 2022

Nicolas Dupont-Aignan saisi en justice par le président de l’UFML pour diffamation

La polémique autour du vaccin contre le Covid-19 et des mesures sanitaires prises par le gouvernement ne cesse de prendre de l’ampleur. Ce samedi 21 août, un médecin de l’UFML (Union française pour une médecine libre) a indiqué qu’il comptait porter plainte contre Nicolas Dupont-Aignan.

Le médecin généraliste à l’origine de la plainte, Jérôme Marty, a en effet indiqué dans un tweet partagé ce samedi 21 août qu’il comptait saisir en justice l’un des leaders du mouvement anti-pass, Nicolas Dupont-Aignan, rapporte RTL. Et pour cause, l’homme politique avait accusé — dans un tweet s’inscrivant dans la polémique autour du départ du professeur Didier Raoult de l’IHU de Marseille — les autres médecins d’avoir « des milliers de morts sur la conscience ».

Des propos qui ne sont visiblement pas passés inaperçus alors qu’immédiatement, Jérôme Marty a réagit sur son compte Twitter en annonçant qu’il allait porter plainte contre lui pour propos diffamatoires contre les médecins de France, rapporte 20minutes. « Monsieur Dupont-Aignan, vous venez publiquement de porter la plus grave accusation qui soit à l’égard de notre corporation par des propos diffamatoires », a-t-il commencé. « J’aurai donc l’honneur de porter plainte contre vous au titre de l’UFML ».

Ainsi les médecins qui n’ont pas appliqué le protocole du Pr Raoult auraient des milliers de morts sur la conscience. Nous allons demander réparation du préjudice pour chaque médecin insulté, pour chaque patient instrumentalisé.
Nous ne vous lacherons pas, sachez le!

— DrMartyUFML-S (@Drmartyufml) August 21, 2021

Une colère que le médecin généraliste n’a pas manqué d’expliquer dans ses tweets suivants, assurant que l’UFML comptait bien « demander réparation du préjudice pour chaque médecin insulté [et] pour chaque patient instrumentalisé. »

Nicolas Dupont-Aignan dénonce une « cabale » à son encontre

L’annonce du président de l’UFML n’a cependant pas eut l’air d’impressionner le candidat à la présidentielle 2022, qui, se disant victime d’une véritable « cabale », a déclaré via son compte Twitter qu’ « aucune menace ne [le] fera taire sur le scandale sanitaire d’Etat ».

#cabale : la petite bande qui nous gouverne ne supporte pas la moindre parole libre ! Elle lâche la meute contre moi car je défends #Raoult et la liberté de prescrire des médecins ! Aucune menace ne me fera taire sur le scandale sanitaire d’Etat !

— N. Dupont-Aignan (@dupontaignan) August 22, 2021

À lire aussi : Didier Raoult fera bientôt ses adieux à la direction de l’IHU de Marseille

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici