20.7 C
Londres
jeudi, août 11, 2022

deux cibles « importantes » de l’Etat islamique tuées, une blessée dans la frappe américaine

Europe 1 avec AFP
17h48, le 28 août 2021, modifié à
17h48, le 28 août 2021

Le porte-parole du Pentagone John Kirby a affirmé samedi que « deux cibles importantes » du groupe Etat islamique (EI), des « organisateurs » et « opérateurs », avaient été tuées et une blessée dans une frappe de drone menée par les Etats-Unis en Afghanistan. 

Le Pentagone a annoncé samedi que « deux cibles importantes » du groupe Etat islamique (EI), des « organisateurs » et « opérateurs », avaient été tuées et une blessée dans une frappe de drone des Etats-Unis menée en Afghanistan, sans révéler leurs noms. « Il n’y a à notre connaissance aucune victime civile », a indiqué le général américain Hank Taylor. « Je peux confirmer, maintenant que nous avons reçu plus d’informations, que deux cibles importantes de l’EI ont été tuées et une blessée » dans la frappe lancée samedi depuis l’extérieur de l’Afghanistan, a-t-il précisé.

Le porte-parole du Pentagone John Kirby a refusé d’expliciter s’ils avaient été directement impliqués dans l’attentat de jeudi près de l’aéroport de Kaboul, qui a fait plus d’une centaine de morts dont 13 soldats américains. Cette attaque a été revendiquée par l’Etat islamique au Khorasan (EI-K). 

« Nous les avons eus, nous n’avons plus à nous inquiéter face à l’EI-K »

« Il s’agit d’organisateurs et d’opérateurs de l’EI-K, c’est une raison déjà suffisante », a répondu le porte-parole lors d’une conférence de presse. Cette frappe a été conduite au cours « d’une seule mission », a précisé John Kirby. Personne ne dit que parce que « nous les avons eus, nous n’avons plus à nous inquiéter face à l’EI-K », a souligné le porte-parole, en affirmant que l’armée américaine restait « concentrée » sur cette « menace encore active ». « Le fait que ces deux individus ne soient plus sur la surface de la Terre est une bonne chose », a-t-il poursuivi.

Les opérations d’évacuations d’Afghanistan se poursuivent. « De fait, il y a environ 1.400 personnes à l’aéroport de Kaboul qui ont été contrôlées et se sont enregistrées pour des vols aujourd’hui », a précisé le général Taylor. Au total, environ 111.900 personnes ont été évacuées depuis le 14 août, veille de la prise de pouvoir des talibans à Kaboul, selon les derniers chiffres du gouvernement américain.

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici