18.3 C
Londres
dimanche, juin 26, 2022

EM Normandie dévoile ses orientations stratégiques pour 2030

Lors d’une conférence de presse donnée hier dans son nouveau campus du Havre, Elian Pilvin et son équipe ont exprimé les objectifs de l’école pour les 10 prochaines années. Expansion à l’international, création d’une plateforme pilotée par une IA, le groupe a de grandes ambitions.

Avec la rentrée scolaire qui approche, l’EM Normandie a donné une conférence de presse dans son tout nouveau campus du Havre pour exprimer leurs ambitions et leurs projets. Ce tout nouveau complexe étudiant de plus de 8000m² accueillera plus de 1300 élèves cette année.

Un nouveau lieu d’études livré en août 2020 qui connaîtra pour la première fois le 100% présentiel à partir de ce mois de septembre. Situé dans le tout nouveau Campus Le Havre Normandie, les étudiants de l’EM Normandie auront accès à une salle de sport, des espaces de travail et de détente ou encore à une médiathèque.

L’école crée en 1871 par Jules Siegfried est la plus vieille école de commerce de province en France. Elle fête donc ses 150 ans cette année. Le moment parfait pour continuer à aller de l’avant. La nouvelle stratégie de l’EM Normandie poursuit donc deux grands objectifs prioritaires : accompagner l’étudiant tout au long de sa vie et l’aider à contribuer positivement au monde qui se dessine. “Les étudiants doivent devenir les “game changer” de demain” déclare Elian Pilvin, directeur général de l’école de commerce.

Elian Pilvin s’exprimant lors de la conférence de presse (crédit : Alexandre Traino) Une expansion à l’international

“Nous voulons être la première institution supérieure d’enseignement et de recherche française post-bac de classe mondiale” déclare Elian Pilvin. Pour cela, l’EM Normandie se donne comme objectif d’accueillir plus de 8500 étudiants à l’horizon 2030. Ils comptent avoir de plus en plus de profils internationaux et revoir les différentes conditions d’admission.

Le groupe possède déjà deux campus à l’étranger avec ceux d’Oxford et de Dublin et compte bien s’implanter sur tous les continents. EM Normandie ouvrira alors de nouveaux campus à Dubaï aux Emirats Arabes Unies en 2022 et à Ho Chi Minh Ville au Vietnam en 2023. Le projet d’un campus en Amérique est envisagé pour l’année 2025. Des choix qu’explique Elian Pilvin. “L’objectif de l’EM Normandie est de s’installer dans des villes mondes portuaires sur lesquels elle peut avoir un impact. Le but sur le territoire où elle s’implante sera d’irriguer les enseignements, la production des connaissances, la recherche et surtout l’expérience étudiante que vont avoir l’ensemble des étudiants qui passeront sur place”.

En s’exportant dans le monde entier, l’EM Normandie compte s’imposer comme une figure majeure des sciences de gestion. Cette possibilité permettra à tous les étudiants de pouvoir obtenir les cours de professeurs reconnus venant du monde entier.

Des innovations technologiques

Au cours de la conférence de presse, Elian Pilvin a abordé le futur de l’apprentissage de l’étudiant. L’EM Normandie pour répondre à cette contrainte compte mettre en place un metaverse. “Le projet metaverse, c’est une bascule quasi fluide entre le numérique et le physique. Des situations d’apprentissage qui ne fixeront pas l’élève sur un lieu donné. Un étudiant pourra choisir son parcours académique en fonction de ce que propose un campus tout en ayant un supplément d’apprentissage dans des univers virtuels” explique le directeur général de l’EM Normandie.

Dans cet optique, l’école travaille autour du projet Ward, une plateforme collaborative multi supports pour toute la communauté EM Normandie. Cette plateforme rentre dans le modèle du ATAWADAC (Any Time, Anywhere, Any Device, Any Content, Any Customer). Cet outil permettra aussi aux étudiants d’obtenir un accompagnement personnalisée dans leurs études et leur projet professionnel. Une IA (Intelligence Artificielle) sera intégrée à cette plateforme pour guider au mieux tous les élèves de l’EM Normandie.

Interface de la plateforme Ward

Les équipes techniques de l’école travaillent aussi sur d’autres projets soutenu par la région Normandie. Des expériences pour améliorer la pédagogie ou le suivi des cours sont étudiés au sein de l’ExperienseLab, du FabLab ou du TechLab. Parmi eux, on retrouve la volonté de donner des cours avec un hologramme du professeur sur pied. Des salles de e-learning contenant des casques de réalité virtuelle et des imprimantes 3D seront aussi disponibles. Une manière pour les étudiants de travailler entre le réel et le virtuel.

Projet d’hologramme d’EM Normandie (Crédit : Alexandre Traino) A lire aussi : Un nouveau campus parisien hyper-connecté et moderne pour l’EM Normandie

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici