13.9 C
Londres
mardi, juin 28, 2022

Le déjeuner du dimanche de…Christian Constant

«C’est souvent des œufs mimosa avec un filet de thon à l’huile, les petits enfants adorent ça.»

La retraite? C’est un mot qui va à reculons alors que j’ai toujours avancé.»Christian Constant a vendu ses restaurants parisiens – en dernier, le Café à Cyril Lignac -, mais il ne part pas en catimini. Pour fêter «la quille», le chef propose du 7 au 25 septembre, un menu spécial conçu avec ses amis, Yves Camdeborde, Éric Frechon, Jean-François Piège et Christophe Felder. Rien que des plats emblématiques: pâté en croûte façon Crillon, suprême de bar, pigeon des Landes…

Et après? Demain, chez lui? Le déjeuner du dimanche ne changera pas: «C’est souvent des œufs mimosa avec un filet de thon à l’huile, les petits enfants adorent ça, un poulet rôti-pommes de terre en robe des champs ou une côte de bœuf au barbecue avec des frites, pas grasses. La recette de ma femme est de blanchir les pommes de terre, puis de les colorer sur une plaque au four avec sel, poivre, fleur de thym, laurier, huile d’olive. En dessert, une mousse au chocolat ou une salade de fruits, toujours avec des meringues.» Pour

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 22% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici