7.9 C
Londres
vendredi, janvier 28, 2022

Nicki Minaj invitée à la Maison Blanche pour discuter sur la vaccination

La chanteuse de hiphop américaine a provoqué une polémique en émettant des doutes sur l’efficacité du vaccin sur Twitter. La Maison Blanche l’a invitée pour discuter autour du sujet.

#Ballgate. Ce hashtag a envahi les réseaux sociaux et les médias outre-Atlantique pendant plusieurs jours. Pourquoi ? Des déclarations de Nicki Minaj sur Twitter. La chanteuse américaine qui n’a pas pu se rendre au MET Gala car non-vaccinée à expliquer vouloir attendre d’en savoir plus sur les vaccins pour sauter le pas.

L’histoire aurait pu s’arrêter là mais pour étayer son scepticisme, elle a ensuite relayé une histoire racontée par son cousin. Une rumeur qui lancera ce #Ballgate. “Mon cousin qui vit à Trinidad ne se fera pas vacciner car l’un de ses amis l’a fait et est désormais impuissant. Ses testicules ont gonflé. Il devait se marier quelques semaines plus tard, mais sa petite-amie a annulé le mariage. Alors priez et soyez sûrs d’être à l’aise avec votre décision, et de ne pas le faire sous la contrainte” a-t-elle publié le 13 septembre dernier.

My cousin in Trinidad won’t get the vaccine cuz his friend got it & became impotent. His testicles became swollen. His friend was weeks away from getting married, now the girl called off the wedding. So just pray on it & make sure you’re comfortable with ur decision, not bullied

— Nicki Minaj (@NICKIMINAJ) September 13, 2021

Des personnalités publiques et politiques ont alors réagi aux propos de la chanteuse dénonçant des fausses rumeurs. Du gouvernement britannique au ministre de la santé de Trinidad et Tobago, tous ont réfuté ces allégations. “Elle devrait réléchir à deux fois avant de propager des informations qui ne se basent sur rien d’autre qu’une anecdote. Ce n’est pas de la science” a aussi déclaré Anthony Fauci, figure américaine contre la crise de covid-19 pendant la présidence de Donald Trump, sur CNN.

Une invitation à la Maison Blanche

La Maison Blanche a alors décidé d’inviter Nicki Minaj pour discuter autour de ses interrogations sur le vaccin. Le gouvernement américain ne peut laisser une star comme la chanteuse rapportée de fausses informations qui pourraient influencer tous ses fans. Pour rappel, plus de 22,7 millions de personnes suivent Nicki Minaj sur Twitter.

“La Maison Blanche m’a invitée et je pense que c’est un pas dans la bonne direction. Oui je vais y aller. Je serai habillée tout en rose comme dans La Revanche d’une Blonde pour qu’ils sachent que je suis sérieuse. Je poserai des questions au nom des personnes dont on se moque simplement parce qu’elles sont humaines” peut-on lire dans un post twitter.

The White House has invited me & I think it’s a step in the right direction. Yes, I’m going. I’ll be dressed in all pink like Legally Blonde so they know I mean business. I’ll ask questions on behalf of the ppl who have been made fun of for simply being human. #BallGate day 3 https://t.co/PSa3WcEjH3

— Nicki Minaj (@NICKIMINAJ) September 15, 2021

Des déclarations validées par des représentants de Washington mais dans une autre mesure. “Comme nous l’avons fait avec d’autres, nous avons proposé un échange téléphonique à Nicki Minaj avec l’un de nos médecins, pour répondre à ses questions à propos de la sécurité et l’efficacité du vaccin” a déclaré un responsable à plusieurs médias américains.

Nicki Minaj n’a toujours pas fait de retour sur sa conversation avec la Maison Blanche. Son twitter est même inactif depuis mercredi alors qu’elle publiait des dizaines de tweets de par jour précédemment. Le message de la Maison Blanche est peut-être rentré en écho avec celui de Sajid Javid, ministre de la santé britannique, qui invitait les personnalités publiques à faire attention aux informations qu’ils partageaient.

A lire aussi : #Anti2010 : pourquoi les élèves nés en 2010 sont moqués sur les réseaux sociaux ?

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici